Livres/BD/Mangas

La Petite Barbare

De Astrid Manfredi
Editions Belfond
Publié le 25 sep . 2015

Recommandation

1,0A la rigueurA la rigueur

Thème

Emprisonnée pour complicité d'un meurtre dont elle était spectatrice indifférente, surnommée la Petite Barbare par ses co-détenues, une fille de 20 ans écrit son parcours d'exclusion, sa rage, sa colère sauvage et ses espoirs nourris par un instinct de survie et par la quête d'amour qu'elle découvre à travers la poésie et dans le livre de Marguerite Duras, "L'Amant", qui ne la quitte pas.

Points forts

LE point fort de ce livre est indéniablement l'écriture crue, forte, franche, sans concession. La puissance des mots avec lesquels Astrid Manfredi fait vivre la Petite Barbare ne peut pas laisser indifférent.

Une touche de tendresse pointe en filigrane avec le personnage de la mère alcoolique et perdue dans son éternelle doudoune rose.

Points faibles

Tout ce qu'il y a de plus noir, de plus glauque, de plus cynique est relaté dans le récit des errances jusqu'au boutistes de cette fille de 20 ans, née dans une banlieue défavorisée, sans amour ni repères, poupée d'une beauté fascinante dont elle a joué sans mesure, sans foi ni loi, pour chercher un semblant d'ascenseur social même si son coeur "n'était pas là"; et embringuée par son ami Esba, son idole, dans un gang meurtrier qui commet l'irréparable, ce qui la conduit en prison.

C'est un déversoir de rancoeurs violent et dérangeant avec un sentiment de "déjà vu".

En deux mots ...

C'est incontestablement un exercice d'écriture maîtrisé de la part d'Astrid Manfredi, dont c'est le premier roman; un coup de poing qui frappe à chaque page, qui dérange et bouscule. Mais le personnage de la Petite Barbare n'a pas réussi à me toucher et la noirceur de l'histoire est trop extrême à mon goût ... Ames sensibles s'abstenir.

Une phrase

Qui seront deux:

- "J'ai réclamé des somnifères mais ici on chouchoute la torture de l'insomnie pour que tu rabâches ton mea culpa."

- Sur ses parents : "quand je les vois tous les deux reliés par rien d'autre que moi, je me pose des questions sur pourquoi les garçons aiment les filles."

L'auteur

Astrid MANFREDI a créé un blog de chroniques littéraires ,"Laisse parler les filles", et elle intervient régulièrement pour le Huffington Post dans le domaine de la littérature. "La Petite Barbare" est son premier roman.

Tweet Culture-Tops

Bien écrit, mais glauque, dérangeant et déjà vu.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.