Livres/BD/Mangas

Le Capital au XXIe Siècle

De Thomas Piketty

Edition du Seuil

Lu / Vu par

Jean-Pierre Dusséaux
Publié le 24 sep . 2013

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Lancez vous ! Pour tous étudiants d’hier et d’aujourd’hui ou simple curieux.

Thème

Les inégalités en terme de répartition des richesses, celles liées au rendement du capital et celles liées aux fruits de la croissance. Ces inégalités ne cessent d’augmenter : les revenus du capital sont et seront toujours supérieurs aux revenus du travail. Cela conduit a des inégalités extrêmes et peu compatibles avec les valeurs méritocratiques sur lesquelles se fondent nos sociétés démocratiques.

Points forts

Un livre essentiel écrit dans un langage très accessible a vocation pédagogique pour tous ceux qui s’intéressent à la marche du Monde tel qu’il va bien. Les 200 premières pages sont extraordinaires de clarté et de simplicité sous forme de rappel des notions de base de l’économie et de son évolution depuis l’antiquité.

Points faibles

Les analyses s’appuient sur des tableaux parfois difficiles à lire car ils rassemblent des données sur de très longues périodes. Le livre fait près de 1000 pages : ne vous laissez pas rebuter !

En deux mots ...

En parcourant trois siècles et plus de vingt pays ce livre renouvelle entièrement notre compréhension de la dynamique du capitalisme et des inégalités qu’on lui attribue.

L'auteur

Thomas Piketty est un économiste français directeur de recherche à l’EHESS. Ancien élève de l'École normale supérieure et docteur en économie, il est spécialiste de l'étude des inégalités économiques, en particulier dans une perspective historique et comparative.

Commentaires

Anonyme
Le 04 sep. 2015
à 12h29

Certes l'ouvrage est clair et compréhensible, mais aussi fielleux et utopique. N'est pas Marx qui veut et , au moins, le prophète barbu et son collégue Engels avaient vu de près le fonctionnement d'une entreprise. Tout à son rêve d'une taxe mondiale et progressive sur le capital, Piketty méconnaît les ressorts profonds du capitalisme et de la croissance. Tout ce joyeux bavardage aurait pu tenir en 100 pages et 10 tableaux. redondance, quand tu nous tiens...

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.