Livres/BD/Mangas

Le pays du lieutenant Schreiber

De Andreï Makine

Editions Grasset

Lu / Vu par

Rodolphe de Saint Hilaire
Publié le 03 avr . 2014

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

C'est l'histoire vraie, bien sûr, d'un lieutenant du 4ème régiment de cuirassés engagé durement dans les combats de Dunkerque, de Belgique et des Flandres au début de la guerre 40...et de la suite émouvante et désespérante qu'il en advint : conduite héroïque dans les duels de chars, sauve ses camarades, haute distinction militaire, puis renvoi de l'armée parce que juif, Résistance, Armée d'Afrique, débarquement en Provence, 1ère DB, Alsace, Berghof....puis plus rien. En 2010, les mémoires du lieutenant écrites sur les conseils de Makine font flop sur flop ....

Alors Andreï Makine raconte, s'indigne ..... et fait renaître cette magnifique épopée.

Points forts

1/ Emotion : Quand on aime la France , on aime ceux qui, venus d'ailleurs, se font les chantres d'une France libre et généreuse.

2/ Heureuse surprise (mais c'est peut être dans l'air de ce millésime 14) devant de tels élans de patriotisme partagés entre l'auteur et son héros.

3/ Colère (et peut être nostalgie) pour cette époque où la rencontre libérateurs-libérés, emmurés dans leurs certitudes,  pouvait vite tourner à la confrontation, voire à l'affrontement

4/ Admiration pour l'Andreï Makine qui s'enflamme quand il vitupère le "putanat" médiatique d'aujourd'hui comme l'existentialisme d'après guerre et stigmatise les "courageux" du "Tabou" et autres "Deux Magots", dans un style terriblement efficace.

Points faibles

Trop court (216 pages ) ...on en redemande.

En deux mots ...

Pour l'honneur...

L'auteur

Qui n'a lu le "Testament Français"?  Qui ne connait Andreï  Makine, ce romancier (très) contemporain, russe, qui écrit en français, né au fin fond de la Sibérie, orphelin très jeune et réfugié politique en 1987 ? Il écrit si bien qu'il collectionne les prix : Prix Médicis, Prix Goncourt (1995) pour le "Testament", Prix Casanova pour "Une femme aimée",  l'année dernière...

Janvier 2014 : cet écrivain patriote exacerbé, chantre de l'Amour avec un grand A (5 de ses ouvrages portent le mot dans le titre) met toute son âme (russe) dans cet hymne à Jean-Claude Servan Schreiber, combattant et résistant méconnu et surtout écrivain ignoré voire dédaigné par la pensée littéraire dominante.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.