Livres/BD/Mangas

Le voyant

De Jerome Garcin
Editions Gallimard

Lu / Vu par

Bertrand Devevey
Publié le 19 mar . 2015

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

A lire pour l'incroyable leçon de vie.

Thème

Ce "petit" livre raconte la vie oubliée d'un homme "de lumière", Jacques Lusseyran, devenu aveugle à 8 ans, fondateur d'un réseau de Résistance à 17, "fou de littérature, amoureux de la langue du 18ème siècle"; à 30 ans, professeur aux Etats-Unis, mort à 47 ans en 1971, tombé dans un oubli presque total. Cet oubli motive ce livre dont le personnage est tout simplement incroyable et vrai. Incroyable aveugle, en effet, dont la vie se consume comme une poudre vive et dont la cécité anime une force et un optimisme intérieurs, un temps brulés par la détention à Buchenwald, puis retrouvés dans l'amour de la littérature et des femmes.

Points forts

1- Un livre sur un homme absolument hors du commun, dont l'intelligence, le charisme et l'énergie font oublier qu'il est aveugle. Quelle leçon de vie !

2 - Un auteur qui s'efforce de pénétrer une personnalité inclassable, avec une bienveillante distance qui ne masque cependant pas l'admiration que son destin inspire.

3 - Un récit qu'accompagne la recherche constante de la vérité d'un être qui dit que la perte de la vue l'a rendu meilleur. Son chemin intérieur, à force d'exploration de ses actes et de ses œuvres, nous est donné à découvrir, sur les sentiers mystérieux de l'anthroposophie (oui, ça existe !) et de quelque gourou d'après guerre, chantre de la méditation et de la non violence avant l'heure.

4 - La vie de Jacques Lusseyran, enfin, est un roman dont on peine à croire qu'elle fut vraie; comme à comprendre que la France ait oublié d'en faire une figure emblématique du courage et de l'engagement. Et pourtant, dans ce livre, rien n'est fiction.

Points faibles

1 - Si vous n'aimez pas prendre des claques, ne lisez pas ce livre ! Ce n'est pas l'auteur qu'il faut interroger sur son travail de maïeutique, mais nous-mêmes: à sa place, qu'aurions-nous été capables de faire ?

2- Le livre fait largement référence à l'œuvre littéraire de Jacques Lusseyran. Alors si vous ne l'avez pas lue, vous serez un peu frustré(e) ! "Et la lumière fut", son livre autobiographique "phare" (pardon pour les métaphores lumineuses...) a été réédité en 2005, préfacé par sa première femme. On le trouve assez facilement.

3- Le Jacques Lusseyran de Jérôme Garcin, ce "Voyant" aveugle plus clairvoyant que beaucoup de ses contemporains, ce modèle de courage ("non, c'est à ceux qui voient qu'il faut souhaiter du courage"), conserve, la dernière page close, une part de ses mystères.

En deux mots ...

Interviewant Jérôme Garcin, Elise Lucet (France Télévision) a cette jolie formule : "vous avez offert à Jacques Lusseyran un linceul littéraire". Oui, ce héros de  la Résistance, cet amoureux de la vie et de la littérature, cette homme habité de lumière a été injustement oublié. Ce livre nous fait découvrir, dans l'ombre de Saint Saint-Exupéry, que l'invisible révèle l'essence des êtres et peut faire éclore un dépassement inimaginable, qu'il est substrat d'une résilience que Jacques Lusseyran voulait totale et partagée.

L'auteur

Ecrivain et journaliste, Jérôme Garcin est une personnalité du monde culturel (il est Chef de Service des pages Culture de l'Obs  et anime "Le Masque et la Plume"), multirécidiviste des prix littéraires. Quand il s'empare d'un destin, c'est pour le sortir de l'ombre, pour nourrir notre étonnement sur des parcours de vie "hors norme".

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.