Livres/BD/Mangas

L'Ecriture Du Monde

De François Taillandier

 Edition Stock 

Tarifs : 19 €

Lu / Vu par

Hélène Renard
Publié le 31 oct . 2013

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

La deuxième moitié du VIè siècle de notre ère. Période sombre, troublée, tragique :  l'Empire romain d'Occident est tombé. Rome, Ravenne et autres cités "italiennes" subissent les "Barbares", les querelles théologiques, les guerres et les maladies. Autant de fauves qui s'entredéchirent et dévorent tout... 

Le roman, dont les personnages ont réellement existé, met en scène trois figures attachantes : le lettré Cassiodore (au service de l'Ostrogoth Théodoric); le jeune Léandre d'Hispalis; et la princesse bavaroise Théolinda, reine des Lombards. 

L'histoire se déroule en 550, puis dans les années 585-87  jusqu'au début du VII e siècle.

François Taillandier s'attache surtout à imaginer la pensée des personnages,  leurs peurs, leurs raisons de vivre. Peu de  lueurs d'espoir, et pourtant, se dessine, en ces temps-là, le futur visage de l'Occident chrétien.  Grâce notamment au pape Grégoire le Grand qui s'affranchit de Constantinople et mise sur l'Espagne (wisigothique), le royaume franc (de Clovis), les îles britanniques (l'Irlande de Colomban).

Points forts

  • François Taillandier réussit à expliquer simplement des situations fort compliquées, au demeurant imparfaitement connues. Mais son propos n'est pas de proposer une étude de l'histoire ni même un roman qu'il  serait réducteur de qualifier "roman historique". Il va bien au-delà dans la réflexion profonde, pleine de nuances et d'interrogations,  sur la vie, la foi, le courage, la politique, la dignité humaine... Une histoire méditée ?  
  • Avec un style éblouissant, François Taillandier démontre comment, grâce à des êtres qui refusent de baisser les bras, même devant les plus grands malheurs, on éloigne le pire pour voir poindre un meilleur: 
  • Cassiodore, chrétien, ne se résigne pas à laisser perdre l'héritage intellectuel gréco-romain : il engage des copistes pour conserver les grands auteurs de la pensée ancienne. 
  • Léandre rencontre Benoît de Nurcie et comprend le rôle futur des moines bénédictins.
  • Théolinda, énergique et audacieuse, tente de cimenter l'unité des Latins, des Goths et des Lombards.              Quelques lueurs dans l'obscurité : L'Europe va pouvoir naître.

Points faibles

Le titre ! il surprend, car est-ce vraiment  "le monde" qui s'écrit là ou seulement l'Europe ?  
Mais si ce titre n'est que le premier d'un nouveau cycle panoramique sur les -ou la- civilisations, alors celle de l'Europe concernera bien, un jour, "le monde"...

En deux mots ...

Ce roman donne envie de lire tous les autres romans de François Taillandier (avec le sentiment de culpabilité de ne pas l'avoir fait avant !). 

Sa série intitulée "la Grande intrigue" (5 volumes) va cesser de m' intriguer, puisque je vais m'y plonger en étant sûr de trouver dans ces livres le même intérêt et le même plaisir que dans celui-ci... 

L'auteur

François Taillandier a reçu le Grand Prix du Roman de l'Académie française pour son roman, paru chez Stock, en 1999 : Anielka. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.