Livres/BD/Mangas

L’Empereur à pied

Hors normes, foisonnant, virtuose, envoûtant
De Charif Majdalani
Editions du Seuil - 393 pages

Lu / Vu par

Marie de Benoist
Publié le 06 oct . 2017

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Au cœur du XIXème siècle, un homme apparaît dans le paysage magnifique et sauvage des monts libanais. Suivi de trois garçons, il marche vers Massiaf à la recherche de terres à cultiver.

Khanjar Jeibli se retrouve très vite à la tête d’un domaine florissant. Son comportement de conquérant intrigue. Les rumeurs et les légendes s’emparent de celui qu’on surnommera « l’empereur à pied ». 

Devenu un collecteur d’impôts impitoyable, il s’enrichit de manière vertigineuse. 

Pour conserver ce patrimoine considérable, il impose à sa descendance le fameux Serment de l’Arbre Sec : seul l’aîné peut se marier et avoir des enfants. 

Cette injonction deviendra une malédiction pour les cadets et obligera ceux qui la refusent à s’enfuir dans différents pays, pour assouvir leur soif d’aventures et leur goût du pouvoir ou pour accomplir leurs rêves les plus fous. Tous seront hantés par l’exemple de leur « ancêtre diabolique. »

Points forts

- Le lecteur est envoûté par ce long récit oral à plusieurs voix, qui ne manque pas de virtuosité. Différents descendants racontent la vie de leurs ancêtres, qui défilent au long de cinq générations sous nos yeux éberlués.

- La magie du conte oriental transforme le passé en légende : le récit est transmis autant par des témoignages que par des rumeurs, et sans cesse corrigé par des lettres retrouvées.

- Le personnage de « l’empereur » aux origines mystérieuses domine son clan : beau, fier et racé, il impressionne par sa force, son autorité et sa détermination. Il vit en ascète, mais est farouchement attaché à ses terres. Sa réussite spectaculaire semble relever du sortilège. Ses descendants seront soumis ou ensorcelés par ce « géant » visionnaire, ils rêveront de le réincarner à travers leur désir d’espace et de gloire à l’ancienne.

- On retrouve les thèmes favoris de Charif Majdalani : les grandes familles aristocratiques et riches, soucieuses de leur rang et de la transmission de leur héritage matériel, mais surtout moral; familles convaincues que la lignée est plus importante que chacun de ses membres ; les femmes, symboles de la vie et de la perpétuité des choses ; la fin d’un monde avec la disparition des domaines agricoles au profit d’une urbanisation effrénée ; l’importance de la culture dans l’éducation; et enfin l’Orient mythique.

Points faibles

Je n’en vois pas.

En deux mots ...

Grâce à son immense talent de conteur, Charif Majdalani nous propose une véritable épopée familiale ; on suit avec intérêt les itinéraires insolites de ses personnages, l’un à la recherche d’un tableau perdu de Véronèse en Yougoslavie, un autre à la conquête d’une hacienda au Mexique, un autre encore à la poursuite d’un ataman près du lac Balkhach. 

L’histoire singulière des membres de ce clan s’inscrit dans la grande Histoire. A partir du fameux « empereur à pied », qui donne son beau titre à ce livre foisonnant, Charif Majdalani s’est lancé dans un roman ambitieux, tant dans le temps que dans l’espace, puisqu’il nous entraîne, depuis son cher Liban, en Italie, au Mexique, en Grèce, en France  et même aux confins de la Chine.

Un extrait

« Les deux frères … portaient tous deux la même folie héritée de la descendance de Khanjar, mais … chez Chehab, elle s’était muée en une puissante et permanente exigence esthétique, une aptitude à se jeter dans des affaires aventureuses et absurdes afin d’arriver à un moment sublime, unique, rare, de contemplation royale et conquérante du monde. »

L'auteur

Né au Liban en 1960, Charif Majdalani enseigne les lettres françaises à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth. Ses œuvres principales sont : Histoire de la Grande Maison (2005),Caravansérail (2007), Le Dernier Seigneur de Marsad (2013) et Villa des femmes (2015). Ce roman L’empereur à pied est sélectionné pour le prix Renaudot 2017.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.