Livres/BD/Mangas

L'improbabilité de l'amour

L'univers de l'art superbement mis à nu
De Hannah Rothschild
Editions Belfond - 700 pages
Publié le 14 mai . 2016

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

Thème

Perdu au fin fond d'une brocante poussiéreuse, un petit tableau de Watteau va reprendre vie grâce à Annie, une jeune chef cuisinière en mal d'amour, qui va l'acheter pour trois fois rien, tomber sous son charme enfoui et chercher à en percer les secrets. Héroïne malgré elle, grâce à sa découverte miraculeuse, elle va se retrouver au coeur d'une chasse au trésor et d'un déchaînement de passions...

Points forts

- Une plongée aussi passionnante que réjouissante dans le monde de l'art. L'auteure nous entraîne avec brio dans l'histoire mouvementée, foisonnante et tonitruante de ce petit tableau, de sa création par Watteau en hommage à sa passion malheureuse pour une actrice inaccessible, à son périple entre les mains d'aristocrates et de monarques à travers le monde, de son acquisition par un avocat juif au début du XXème siècle jusqu'à son vol par un officier nazi chargé de collecter des oeuvres pour Hitler, et de sa disparition mystérieuse jusqu'à sa réapparition inespérée. Enquête, érudition, histoire, humour, espièglerie : pas un temps mort !

- Une galerie de portraits truculents, touchants ou cyniques du monde des galeries, des collectionneurs, des marchands d'art, des experts, des restaurateurs, des salles de ventes en pleine ébullition, des conseils en communication et des clients aux aspirations passionnelles ou mercantiles, honnêtes ou douteuses, chacun avec ses failles, ses richesses (plus ou moins louables) ses excès, ses folies : Hannah Rothschild connaît par coeur toutes les arcanes et les secrets de ce monde de l'art, déchaîné; ça se sent et elle nous les fait vivre à un rythme trépidant, avec honnêteté et malice. 

- Le contexte historique : on est plongé dans l'univers des peintres du XVIIIème siècle et la naissance du mouvement rococo; puis pendant la guerre, avec la cruauté infligée aux  familles juives dont de nombreuses oeuvres  ont été pillées, on retrouve les "monument's men" américains chargés de retrouver les tableaux volés par les nazis, et  la surenchère des russes prêts à tout et à n'importe quel prix pour briller et dominer grâce à une oeuvre d'art.  

 - Et bien sûr les deux protagonistes au coeur de ce suspens : Annie au coeur tendre, un peu naïve, discrète et talentueuse chef cuisinière capable de mettre en scène des dîners fastueux à partir d'un thème ou d'une oeuvre, soutenue par son ami Jess dans ses recherches sur l'origine du tableau. Et LE tableau qui, de sa propre voix, raconte sa vie, ses rencontres, ses infortunes, l'amour et les convoitises qu'il a suscités partout où il est passé, avec un ton bien français un peu pincé pour évoquer en filigrane la petite "guéguerre" qui sévit toujours entre la France et l'Angleterre...  C'est une excellente trouvaille.

Points faibles

Pour certains : 700 pages !

Et, si le monde de l'art ne vous intéresse pas, ne vous lancez pas dans l'aventure...

En deux mots ...

Ce livre est un vrai régal, une enquête passionnante, réjouissante, pleine de charme, de drôlerie, de rebondissements, d'intelligence et d'érudition. Et aussi une subtile et profonde réflexion sur ce qui fait la valeur d'une oeuvre d'art... Hannah Rothschild maîtrise à merveille son sujet et elle nous enchante. Bravo !

Une phrase

- "Chaque fois qu'il sauvait un client de l'anonymat social et de l'ignorance culturelle, il revivait la manière dont il s'était échappé de Kiddlesmere. Il disait souvent que sa carte de visite, s'il en avait eu une, aurait porté la mention "alchimiste". "Je prends l'argent et l'ignorance, et je les transmue en paradis terrestre."

- "Je ne cherche pas à vous faire une leçon d'histoire, cher lecteur, mais juste à vous éclairer sur le pouvoir de l'art et sur toutes les extrémités, bonnes ou mauvaises, auxquelles il peut pousser." (c'est le tableau qui parle)

L'auteur

Membre de l'administration de grands musées dont la Tate Modern, Hannah Rothschild est la première femme à diriger, depuis août 2015, le conseil d'administration de la National Gallery, à Londres. Elle a réalisé des documentaires sur le monde de l'art, produits entre autre par la BBC; collabore aussi avec Vanity Fair, Vogue et le New-York Times. L'improbabilité de l'amour est son premier roman.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.