Livres/BD/Mangas

Recherche femme parfaite

Un petit air d'Almodovar
De Anne Berest
Editions Grasset - 295 pages

Lu / Vu par

Emilie de Lépinau
Publié le 18 jan . 2016

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Élevée dans les valises à déguisements de ses parents saltimbanques, Emilienne, parisienne trentenaire, vit de son talent de photographe qu'elle exerce surtout dans les séminaires d'entreprises. Inscrite à un concours de photographies dont le thème est Portrait de femmes,elle peine à trouver l'angle intéressant qui démontrerait toute la maîtrise de son art. Le jour où sa voisine de palier, Julie, parfaite jeune mère au sourire sans faille, sombre brutalement dans la folie et l'épuisement, l'idée lui vient enfin. Ce sera le projet Une femme parfaite, qui la lancera à la recherche de modèles de femmes admirables, héroïnes du quotidien et icônes de leur entourage. Cette quête de la femme idéale la conduira d'aires d'autoroutes en bars de grands hôtels, à la rencontre fortuite ou prévue de personnages d'hier ou d'aujourd'hui susceptibles de rentrer dans le cadre.

Points forts

- L'idée originale de cette quête artistique qui sert de trame à une galerie de portraits de femmes éclectiques fort bien sentis.

- Le récit des rencontres avec les femmes qui s’enchaînent comme autant d'instantanés est enlevé, drôle et croise une multitude de personnages singuliers dont, entre autres, l'adolescente paumée, la femme de pasteur diabolique, la Japonaise perdue à Paris ou encore la Libanaise exilée.

Points faibles

- Cette ronde de femmes s'avère parfois étourdissante car l'on passe sans transition du portrait aux souvenirs et du dialogue aux rêveries.

-Le ton très féminin du récit, un peu façon article de Elle, pourrait gêner ou agacer ceux qui ne goûtent pas le genre.

En deux mots ...

Ce récit de la quête de la femme parfaite, original et bien mené, se lit comme un film dePedro Almodóvar. Les femmes y sont tantôt mères à tendance maniaque, tantôt épouses loufoques, et si le regard de la photographe s'attache autant aux descriptions d'amours saphiques d'une nuit d'ivresse qu'aux soirées interlopes vénitiennes, il s'attarde néanmoins avec beaucoup de finesse et d'intelligence sur les femmes modernes dont "les mères ont cru faire la révolution. Mais en fait elles les ont précipitées, tel le joueur de flûte au bord du précipice!". 

Une phrase

"Si vous regardez bien, vous constaterez que l'idéal de la femme d'aujourd'hui doit s'éloigner le plus possible de l'évocation de la mère. Allez, je ne sais pas pourquoi je vous raconte tout ça... bonne continuation."

L'auteur

Après des années dans le monde du théâtre, Anne Berest publie en 2010, à 30 ans, son premier roman, La Fille de son père. Suivront Les Patriarches puis Sagan 1954, ainsi que l'ouvrage How to be parisian wherever you are dont elle est co-auteur.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.