Culture-Tops soutient nos amis les libraires

Livres/BD/Mangas

Snow Queen

De Michael Cunningham
Editions Belfond

Lu / Vu par

Marie de Benoist
Publié le 28 juil . 2015

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

Thème

Deux frères, Tyler et Barrett, très proches malgré leurs personnalités si différentes, entourent de leur amour et de leur affection Beth, la fiancée de Tyler, atteinte d'un grave cancer. Etudiant brillant à l'avenir prometteur, Barrett s'intéressait à tout, mais il a gâché ses "nonchalantes facilités" en renonçant à des choix exigeants, pour se retrouver vendeur ; il ne parvient pas non plus à construire sa vie sentimentale avec des hommes qui le quittent les uns après les autres. Tyler, doté d'un talent musical, veut composer sa plus belle chanson pour Beth, mais il doute de lui-même et se réfugie dans la drogue. Un élément quasi surnaturel va changer leur vision du monde : une lueur dans le ciel pour Barrett, un cristal de neige dans l'œil pour Tyler. Autour d'eux gravitent des amis fidèles et indulgents, qui comptent plus que tout.

Points forts

• Les personnages principaux sont confrontés à leurs échecs, ils sont déçus par leur vie, par leurs projets inaboutis, par l'amour. Les illusions de la jeunesse ont laissé place à des interrogations d'une grande lucidité, sans amertume, ni aigreur.
• Le thème de la fraternité : marqués par leur mère fragile, délicate, énigmatique et disparue trop tôt, les deux frères sont unis par des liens profonds, ils se comprennent instinctivement, leur entente se renforce à travers les épreuves, ce qui donne de l'intensité à leur relation.
• La maladie et la mort sont évoquées avec une vraie pudeur : le personnage de Beth toujours digne, tout en étant affaiblie, affirme sa liberté au moment ultime avec une certaine grandeur.
• L'amitié indéfectible s'exprime par la présence, la compréhension et la générosité salvatrices de quelques fidèles.
• L'hommage à Madame Bovary de Flaubert se traduit par l'insatisfaction de ces personnages, tous en quête d'un événement qui transforme leur vie, que ce soit le sublime en amour ou la paix intérieure trouvée au seuil d'une église ...

Points faibles

Il ne se passe presque rien dans ce roman d'atmosphère, situé à New-York, et rythmé seulement par quelques dates et quelques allusions politiques.

En deux mots ...

Une douce mélancolie émane de ce roman, qui ne peut que toucher le lecteur, par l'évocation sensible, fine et souvent humoristique de ces personnages, qui ont perdu la plupart de leurs illusions sur leur avenir, mais qui gardent en eux-mêmes une part de rêve et d'émerveillement. Ils sont sauvés de leurs imperfections par leur grande sincérité. Leurs peurs, leurs regrets, leurs déceptions sont les nôtres ! Michael Cunningham réussit parfaitement à embellir des petites scènes du quotidien, à rendre à certains instants leur magie et à teinter d'émotion des situations banales.

Une phrase

Sur le processus littéraire :" une existence royalement désenchantée, bien que douloureuse, est aussi tchékhovienne ; grave et magnifique." p.52

L'auteur

Américain, Michael Cunningham vit à New York. Il est l'auteur de La maison du bout du monde (1999), De chair et de sang (2000) et surtout de Les Heures (1999), ouvrage couronné par le Prix Pulitzer et le PEN/Faulkner Award.

Tweet Culture-Tops

Un"Madame Bovary"américain et contemporain, l'égocentrisme en moins.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.