Livres/BD/Mangas

Un Amour à l'Aube

De Elisabeth Barillé
Editions GRASSET - 200 pages
Tarifs : 16,90 €

Lu / Vu par

Marie Ruffin
Publié le 03 mai . 2014

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Dans une salle de vente parisienne, Elisabeth BARILLE croit reconnaître une tête en pierre signée Modigliani et fait le rapprochement avec un dessin de la poétesse russe Anna Akhmatova, qu'elle a vu à St Peterboug quelques mois plus tôt dans le musée qui lui est consacré. Elle se lance alors dans une enquête pour retracer la recontre fugace et fulgurante entre ces deux créateurs au seuil de leurs vie d'artiste, à l'aube de leurs destins, dans les années 1910/1911 : Modigliani est un jeune homme libre, plein d'espoir avant de devenir désenchanté;  Anna est jeune mariée, peu comblée mais ambitieuse.

Points forts

1/ Une exploration très détaillée du milieu artistique parisien, foisonnant de l'époque, de Montmarte à Montparnasse, au début du cubisme. Description de la Cité Falguière, en particulier, où se retrouvent des artistes dont certains sont déjà en vue, comme Picasso, Brancusi, Zadkine, Foujita... . On croise aussi Diaghilev, Anna de Noailles, Proust.... 
Et, parallèlement, il y a la description  du milieu artistique russe, au sein de "la tour Ivanov", à St Péterbourg, théâtre des rivalités entre dandys, poètes et artistes, où le mari d'Anna Akhmatova veut briller. Mais c'est en fait sa femme qui peu à peu s'y fait remarquer.

2/ Le portraît de ces deux jeunes artistes, "écorchés vifs", ivres de leur passion : lui, de sculpture et de dessin; elle, de poésie. Tous deux en quête de reconnaissance. Modigliani, italien et né pour la joie, est rebelle et à contre-courant, va d'échec en échec, s'isole et s'assombrit ; Anna Akhmatova, reine altière aux allures de sphynx, veut se libérer d'un mari coincé dans sa position de dandy, qui l'admire mais ne l'aime pas. Leur recontre est une révélation l'un pour l'autre; ils se comprennent, vibrent ensemble...  Modigliani dit ainsi à Anna : "Il n'y a que vous pour réaliser cela : communiquer".... Coup de foudre et partage entre deux êtres :l'un, sombre et solitaire; l'autre, froide, qui cherche la liberté d'exprimer ce qu'elle ressent et la fait vibrer.

Points faibles

1/ Elisabeth Barillé a fait une enquête très poussée du milieu artistique parisien et du milieu artistique russe mais le déroulement exact de la relation entre Modigliani et Anna Akhmatova  reste le fruit de suppositions parfois romancées (l'auteur le dit elle-même) et c'est donc plus un une compilation de documents et des croisements d'indices plutôt qu'un récit véritable de cette relation passionnelle, plus intellectuelle et pudique que charnelle.

2/ L'écriture est assez hâchée, avec des phrases tranchées à coup de virgules, ou d'autres phrases plus poétiques mais plus difficles à saisir. Le ryhme est inégal et ralentit  la lecture.

En deux mots ...

Ce livre, aussi intéressant et documenté soit-il, est réservé aux initiés. Cette relation entre Modigliani et Anna Akhmatova est très peu connue. Les références artistiques sont nombreuses et fouillées mais ça ne touchera pas forcément un grand public.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.