Livres/BD/Mangas

Ces musiciens qui ont fait L’Histoire

Musique et politique, un tandem surprenant révélé par une étude musicale et historique brillante
De Laure Dautriche
Editions Tallandier 256 p. 19.90 € , sortie : mai 2019

Lu / Vu par

Michel Kerjean
Publié le 30 jan . 2020

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

THEME: La citation de Platon: « Si on veut connaître un peuple il faut écouter sa musique » introduit avec justesse et vigueur cet ouvrage didactique, dynamique et passionné. Les extraits biographiques concernant treize auteurs (Lully,Bach,Mozart,Gossec,Beethoven,Berlioz,Verdi,Debussy,Richard Strauss, Chostakovitch, Gideon Klein ,Theodorakis, John Adams) rappellent des anecdotes personnelles et historiques. Ils font saisir l’engagement politique, philosophique ou religieux des compositeurs.

Nous partageons admirations et asservissements,  opportunismes et angoisses de ces surdoués hypersensibles. Leur destin, accompli ou contrarié par la puissance politique, souvent dictatoriale, est  transcrit dans leur musique, et traverse les époques.

Peu à peu naissent sous nos yeux des couples improbables : Louis XIV et Lully, Beethoven et Napoléon,  Richard Strauss et Hitler, Chostakovitch et Staline avant que l’évocation musicale, par John Adams, du toujours présent 11 septembre 2001 ne nous embrume les yeux.

Points forts

Sur la forme : l’écriture limpide, dynamique, rythmée, presque musicale.

Sur le fond : A chaque ligne on sent palpiter le cœur de l’auteure et sa passion pour la musique et  la musicologie .Elle nous conseille et nous décrit des œuvres propres à nous plonger dans une transcendance artistique et une communion avec les compositeurs. Par exemple la Fantaisie BWV 651 de Bach « Viens Esprit Saint » ou la Sonate pour violon et piano de Debussy  

Le choix d’œuvres et d’auteurs contemporains, peu écoutés voire ignorés du grand public, est judicieux. Il  nous fait toucher du doigt l’intrication de la musique et de l’histoire récente connue de tous.

Les descriptions des œuvres choisies sont mesurées, non lassantes, comme pour la Sonate pour piano de Klein.

Points faibles

L’influence de la vie et de l’œuvre de certains de ces compositeurs sur L’Histoire avec un grand H  est parfois circonstancielle et relative (Debussy ou Klein). Ceci n’enlève rien à leur génie. 

Et les musiciennes ? Elles n’ont pas fait l’histoire (Hildegarde de Bingen)  ? Et la musique de variété ? Et le jazz ? 

En deux mots ...

Ce livre, presque parfait, est aussi un livre de réflexion : la place de l’art dans l’Histoire des nations, la Musique témoin ou moteur de l’Histoire, la valeur ajoutée de l’enseignement de la musicologie dans toute la société .En lisant cet ouvrage chacun s’appropriera le titre et en trouvera les justificatifs.

Un extrait

« Au moment où la Révolution éclate en France, Beethoven a dix-neuf ans et il étudie la littérature allemande à l’université de Bonn, la ville où il est né .Mais chacun autour de lui s’en rend compte, c’est de créer de la musique qu’il parle sans cesse. Ce n’est pas un secret. Il est bien décidé à se faire connaitre comme compositeur .Il a déjà écrit quelques pièces pour piano. Il croit en lui, en sa force. Bientôt il fera exploser les schémas classiques. La tempête beethovenienne se déchainera.

L'auteur

Laure Dautriche est journaliste à Europe 1 depuis 2009, année où elle a reçu le prix Lauga Delmas. Elle est aussi violoniste et musicologue.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.