Vive le mois de juin ! Théâtre, cinéma, expositions... Retrouvez nos chroniques pour guider vos choix

Livres/BD/Mangas

Climat, comment éviter un désastre ?

Les solutions actuelles, les innovations nécessaires
De Bill Gates
Ed Flammarion Févr 2021 - 370 pages - 22,9 €

Lu / Vu par

Bertrand Devevey
Publié le 05 avr . 2021

Recommandation

2,0BonBon

Thème

La planète se réchauffe. Quelles qu'en soient les causes, si l'on ne fait rien, souligne le dirigeant fondateur de Microsoft Bill Gates, nos sociétés modernes seront soumises à des mutations climatiques violentes, aux conséquences sociales, économiques, démographiques irréversibles. Celui qui est aussi l'un des plus "grands" philanthropes au monde du fait de la puissance financière de sa fondation (Bill and Melinda Gates), a décidé de faire de la lutte contre le réchauffement climatique un de ses combats majeurs. Son but : convaincre des objectifs à atteindre, des défis à surmonter, des solutions technologiques et politiques à trouver pour arriver à "la neutralité carbone en 2050". Des 51 milliards de tonnes de gaz à effet de serre (principalement du dioxyde de carbone) rejetées chaque année dans l'atmosphère du fait de nos activités, nous devrons arriver à … zéro en 2050. Soit la neutralité de l'impact environnemental de nos sociétés sur l'atmosphère. L'explication des conditions de réussite de ce changement de paradigme est l'objet de cet essai.

Points forts

1. Un essai incontestablement didactique. Tout est dit dans un langage accessible, agrémenté de tableaux et illustrations, avec un véritable souci de vulgarisation. Causes, enjeux, défis, solutions aux problèmes soulevés par l'emballement des activités humaines sur l'écosystème planétaire, des mers aux forêts, de l'atmosphère aux espaces de culture, de la production d'énergie, de ciment, de fer, de froid… sont passés au crible.

2. Une analyse plutôt "américano-centrée", qui a cependant le mérite de souligner les efforts notamment européens (la COP21, l'Accord de Paris), et Chinois. Cette "ouverture" d'esprit abolit la langue de bois, permettant à Bill Gates de souligner qu'il n'existe pas actuellement au monde de moyen de production d'énergie plus "neutre" en carbone que l'énergie nucléaire, que l'inévitable urbanisation du monde et le développement de la consommation de viande ou d'huile de palme sont des facteurs particulièrement aggravants.

3. Bill Gates n'a visiblement pas une conception "punitive" de l'écologie. Son raisonnement met l'accent sur la nécessité de mettre en œuvre des solutions qui ne pénalisent pas le développement des pays "émergeants", dont l'accès à la qualité de vie occidentale doit rester assuré malgré les évolutions nécessaires - pour le bien-être des populations concernées (santé, éducation, confort…).

Points faibles

Bill Gates parle de convictions dont on sent bien qu'il veut imposer l'autorité. En clair, si un homme aussi avisé et bien conseillé que lui dévoile le chemin à parcourir, alors, pas de doute c'est le bon !  Si ce sentiment d'autosatisfaction nimbé d'autopromotion m'a un peu gêné, il faut reconnaître que le propos est réfléchi et clair, si les "innovations nécessaires" annoncées dans le sous titre sont plus conceptuelles que précises.

En deux mots ...

Après avoir balayé la mise en garde maintes fois rebattue de la légitimité du porte parole, et pour avoir beaucoup lu sur le sujet depuis près de 40 ans, il faut reconnaître à cet essai une qualité : il pose le problème de façon globale, propose des explications claires, des instruments de mesure, des objectifs sans concession. Son parti pris repose sur le fait que l'électricité est la ressource indispensable au confort de l'humanité, et qu'il faut la décarboner complètement. Nouveaux procédés de fabrication, nouvelles technologies, conscience populaire et politique, fermeté et puissance des politiques publiques ; Bill Gates veut aujourd'hui plus "d'Etat" pour lutter contre le réchauffement climatique mais ne veut ni moins de confort ni de retour à un hypothétique paradis perdu. Si cet essai sonne comme un manifeste, voire un programme électoral, cette voix est intéressante à entendre car elle mise davantage sur la confiance en l'homme, dans le progrès scientifique et le rôle que chacun a à jouer que dans la culpabilisation et les appels messianiques à la repentance et à la décroissance.

Un extrait

"Ce livre propose une série de mesures qui nous permettront d'éviter un désastre climatique." P 27

"Face à un problème aussi énorme que le changement climatique, il y a de quoi se sentir impuissant. Or vous ne l'êtes pas. Et il n'est pas nécessaire d'être un politicien ou un philanthrope pour faire la différence. Vous avez de l'influence en tant que citoyen, en tant que consommateur, en tant qu'employé ou employeur. " P.331

"Et tout comme l'épidémiologie nous explique les risques de la Covid-19, mais ne nous dit pas comment l'arrêter, la climatologie nous montre pourquoi il faut changer notre façon de faire, et non comment y arriver. Pour cela, nous devons compter sur l'ingénierie, la physique, la science environnementale, l'économie et d'autres secteurs encore." P 347

L'auteur

Fondateur d'une des plus célèbres sociétés informatiques au monde, père d'un des GAFAM- Microsoft bien sûr, Bill Gates est une personnalité mondialement connue. Milliardaire, il a créé en 2000 la fondation Bill et Melinda Gates, à laquelle son épouse et lui se consacrent majoritairement depuis 2007.

Si Bill Gates demeure un entrepreneur qui investit massivement dans les nouvelles technologies (particulièrement en lien avec la "décarbonation" des activités économiques), sa fondation se consacre historiquement à l'amélioration de la santé des populations défavorisées, en particulier la vaccination des enfants. Depuis 20 ans, il a publié 4 essais de prospective (chez Robert Laffont et Pocket).    

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.