Culture-Tops soutient nos amis les libraires

Livres/BD/Mangas

Des géants et des hommes : Pour en finir avec l'emprise des Gafa sur nos vies

Un état des lieux expert, utile et exigeant
De Pierre Louette
Robert Laffont, Février 2021 - 311 pages - 19,90 €

Lu / Vu par

Bertrand Devevey
Publié le 09 mar . 2021

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

Thème

Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft (GAFAM) pour l'Occident, Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi (BATX) pour l'Extrême Orient, sont les géants mondiaux de l'internet et de ses réseaux. Ils sont les vecteurs de nos actualités, de nos sociabilités, de nos besoins, de nos combats. Leur emprise sur la vie quotidienne de milliards d'individus est considérable, même si beaucoup d'entre nous en jouissent plus qu'ils ne s'en inquiètent. Pour autant, qu'il s'agisse des "GAFA", et dans un moindre mesure - car moins présents dans notre quotidien, pour les BATX - ces géants du net suscitent aujourd'hui des questions majeures de monopole et d'abus de position dominante, d'ingérence dans nos vies privées, de captation de nos données personnelles, d'interférences dans la vie politique, d'équité fiscale et plus largement encore, de contrôle démocratique. Ces géants sont issus d'un capitalisme libertarien né dans les années 1990 en Californie ou du capitalisme autoritaire à la chinoise et Pierre Louette interroge nos rapports avec ces géants, de la folle séduction à la défiance, et plaide pour une régulation argumentée, urgente, dont l'Europe pourrait être la pionnière.  

Points forts

-  Un sujet d'une extrême actualité, traité sans jargon ni langage expert, qui avec de très nombreux exemples, fait passer de l'angélisme à la prise de conscience - sur ce thème prêté à Spider Man, Montesquieu, Socrate, Machiavel ou Théodore Roosevelt : de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités ! Et cet essai démontre que ces responsabilités semblent loin d'être assumées !

-  Car il semble clair que les démocraties occidentales n'ont absolument pas anticipé l'emprise des grands fournisseurs d'accès au Net, réseaux sociaux, marchands en ligne, sur nos sociétés et modes de vie, qui en cannibalisant ou canalisation l'attention, mettent en péril la pluralité de l'information, la fiscalité des Etats, la libre concurrence…

- Si cet essai est très riche de ces constats - de l'enthousiasme des débuts à la prise de conscience des effets pervers de ces monopoles de faits, de ces exceptions fiscales (les Gafa paient extrêmement peu d'impôts), de leur ingérence dans nos vies privées (captation de données autant que filtre des informations selon vos goûts), il est aussi riche de l'explication du besoin d'un cadre législatif nouveau, aux Etats unis, en Europe - si ce n'est en Chine ou ce débat n'est pas transposable.

-  Cet essai analyse et propose, propositions qui composent le dernier tiers de l'ouvrage.

Points faibles

J'en vois deux. 

● Pierre Louette est un expert français incontesté du Net. Les références à des auteurs, à des articles sont très nombreuses, et c'est tant mieux. Ce qui l'est moins, est que de très nombreuses personnes citées ne sont pas "qualifiées", obligeant à de permanents allers et retours vers les annexes (nombreuses), qui ne donnent pas toujours  la clé de leur légitimité.

● PDG du Groupe Les Echos le Parisien, il ne cache pas le "bien fondé" des initiatives prises par ses collaborateurs et partenaires, dans le cadre de ses fonctions actuelles et antérieures.

Des géants et des hommes est un excellent essai, exigeant intellectuellement au fil du développement des chapitres, navigant entre politique, droit de la concurrence, de la propriété intellectuelle, de la presse, sur les deux rives de l'Atlantique, et du côté de l'empire du Milieu. Vous l'avez compris, ce livre "embrasse" très largement la thématique et est d'une actualité salvatrice. Il rappelle avec justesse les dérives avérées (notamment le scandale de Cambridge Analytica, société soupçonnée d'avoir utilisée des données personnelles obtenues de Facebook pour influencer les élections en faveur de Donald Trump en 2017 et le vote en faveur du Brexit), et notamment (parmi beaucoup d'autres constats), la nécessité d'établir "des droits voisins", dont la finalité est d'obliger les hébergeurs/diffuseurs de contenus (Google, Facebook), à respecter et rémunérer les droits d'auteurs des éditeurs de contenus. Si cela paraît "techniques", ne vous y trompez pas, nous sommes au cœur du débat qui vise à défendre la pluralité de l'information et le respect de la presse professionnelle, la syndication (le partage) de contenus, l'équité fiscale, l'établissement de règles institutionnelles (et non discrétionnaires) pour lutter, en ligne, contre les fausses informations et les contenus haineux, et défendre la liberté d'expression. Ce n'est pas un sujet anecdotique !

En deux mots ...

Des géants et des hommes est un excellent essai, exigeant intellectuellement au fil du développement des chapitres, navigant entre politique, droit de la concurrence, de la propriété intellectuelle, de la presse, sur les deux rives de l'Atlantique, et du côté de l'empire du Milieu. Vous l'avez compris, ce livre "embrasse" très largement la thématique et est d'une actualité salvatrice. Il rappelle avec justesse les dérives avérées (notamment le scandale de Cambridge Analytica, société soupçonnée d'avoir utilisée des données personnelles obtenues de Facebook pour influencer les élections en faveur de Donald Trump en 2017 et le vote en faveur du Brexit), et notamment (parmi beaucoup d'autres constats), la nécessité d'établir "des droits voisins", dont la finalité est d'obliger les hébergeurs/diffuseurs de contenus (Google, Facebook), à respecter et rémunérer les droits d'auteurs des éditeurs de contenus. Si cela paraît "techniques", ne vous y trompez pas, nous sommes au cœur du débat qui vise à défendre la pluralité de l'information et le respect de la presse professionnelle, la syndication (le partage) de contenus, l'équité fiscale, l'établissement de règles institutionnelles (et non discrétionnaires) pour lutter, en ligne, contre les fausses informations et les contenus haineux, et défendre la liberté d'expression. Ce n'est pas un sujet anecdotique !

Un extrait

"Avec une ironie comme l'Histoire les aime, ces géants venus pour beaucoup du barbaricum californien - comme terre de pionniers où toutes les audaces et tous les risques sont permis - ont bâti de façon fulgurante des empires plus immenses, plus fermées, plus impérieux encore que ceux qu'ils saccageaient. D'un Internet fondé sur la décentralisation, ils ont tiré les plus grandes fortunes de l'histoire du capitalisme, et les pouvoirs économiques, comme politiques, les plus concentrés. " P. 12

"Telle est l'ambition de cette ouvrage : ancrer dans une histoire culturelle des GAFA les décisions de régulation qui vont nous être soumises dans un futur proche." P. 19

"La dépendance n'est pas un effet indésirable de nos usages connectés, elle est l'effet recherché par de nombreux interfaces et services qui structurent notre consommation numérique, analyse ainsi Bruno Patino… "P. 78

"Résultat: les Américains touchent leur smartphone plus de 2600 fois par jour en moyenne […] et un contenu est liké sur Facebook au rythme de 4 millions de fois par minute. " P.79

" A force d'avoir voulu "avancer vite et casser les codes", d'avoir mené des expériences humaines à grande échelle, les Gafa ont créé - un peu comme Lennie, cet ouvrier agricole qui ne comprend pas sa propre force dans le roman de Steinbeck Des souris et des hommes - des machines si monstrueuses qu'ils en deviennent incapables de les contrôler. Pas un mois ne se passe sans que l'on découvre de nouvelles "conséquences inattendues" à leurs innovations un peu trop rapidement développées." P. 166

"… la protection de la vie privée est sans nul doute le combat du siècle. " P. 208

"Mais, faute de consensus international sur le meilleur moyen de taxer les Gafa, soyons sûrs que l'Europe prendra ses responsabilités pour agir, ainsi que le déclarait Margrethe Vestager [Vice Présidente de la Commission Européenne, en charge de la concurrence et du numérique, NDLR] fin 2019." P. 216

L'auteur

Pierre Louette est un haut fonctionnaire français. PDG de l'Agence France Presse de 2005 à 2010, puis dirigeant chez Orange, il est nommé PDG du Groupe les Echos Le Parisien en 2018, fonction qu'il occupe toujours. Très tôt engagé dans l'économie numérique (il fonde une agence de création de sites web en 1997), son expertise est sollicitée dans le cadre de la création du Conseil National du Numérique (2011) et de la présidence de la Fédération Française des Télécom. Il dirige également l'Alliance de la Presse d'information générale, qui gère pour la France (et préfigure) la (difficile) négociation pour les droits d'auteurs avec les Gafa en général, et Google en particulier.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.