Livres/BD/Mangas

Jackie et Lee

Entre jalousie, ambition et glamour… les soeurs Bouvier s’affrontent !
De Stéphanie des Horts
Albin Michel 262 p. 19.90 €

Lu / Vu par

Yann Kerlau
Publié le 12 juin . 2020

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Comment savoir où et comment décrocher la perle rare – en l’occurrence un mari - quand on est une femme aux ambitions illimitées ? C’est la question que se posent les deux sœurs Bouvier. Jackie l’aînée épousera John Kennedy et sa sœur Lee deviendra Princesse Radzivill. Un parcours de deux combattantes prêtes à tout pour obtenir le meilleur.

Points forts

Voilà exactement le produit à ingurgiter sans modération après le confinement et ses mois d’épreuves. Adieu deuils et malheurs en tout genre. A nous la frénésie d’une vie où l’amour sans argent n’existe pas, où le désir insatisfait est inconnu, bref, en un mot : une potion magique qui fait des deux sœurs Bouvier d’impitoyables croqueuses de maris, d’amants et de diamants hors de prix. Le tout tient la route sur 262 pages. Un roman qui a tout pour devenir une série Netflix, voisinant entre Dynastie et The crown. L’écriture est vive, lapidaire et les portraits des deux sœurs ne sont pas prêts d’être oubliés par les lecteurs : entre vitriol et fureur de vivre.

Points faibles

Néant.

En deux mots ...

Un livre pour un public friand de personnalités hautes en couleur. La chasse à l’homme d’état et aux milliardaires est ouverte, de la Maison Blanche à l’Europe aristocratique et affairiste : entre chasses à courre et lupanars, dépenses extravagantes et maisons de rêve, les deux héroïnes de Stéphanie des Horts restent insurpassables. Cœurs sensibles, passez votre chemin.

Un extrait

Elles sont identiques et contraires, complémentaires et indissociables …Elles ont la passion de la séduction et le besoin de l’exprimer. Ces filles-là rebondissent toujours, et bien plus haut que l’on ne s’y attend. Ambition, passion, orgueil et jalousie sont de sacrés moteurs, alors, attendez-vous au pire.

L'auteur

Après La panthère en 2010, La splendeur des Charteris en 2011, Le secret de Rita Hayworth (2013), Pamela en 2017 et les sœurs Livanos en 2018 , Stéphanie des Horts poursuit chez Albin Michel sa quête des destins d’exception.

Commentaires

Lorena
Le 18 aoû. 2020
à 18h42

Peu de nuances dans ce livre, l'auteur ne règle t-elle pas elle même un passif, peu d'émotions, aucune empathie de l'auteur pour ces deux sœurs, étalage de jalousie familiale , de terribles ambitions, de fric, de sexe, comme si ces héroïnes et leurs contemporains étaient dénués de toute profondeur, de sentiments, peinture noire de personnages, sans aucune subtilité, propos vulgaires et dérisoires de simple échotiere, et non d'auteur !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.