Livres/BD/Mangas

Le mur de Berlin, histoire et chute

La liberté, toujours, finit par triompher
De Marc Geoffroy
Diffusia Editions 111 pages 135 illustrations 70 codes QR (vidéo) 17 €

Lu / Vu par

François Garçon
Publié le 09 nov . 2019

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Pendant 28 années, du 13 août 1961 au 9 novembre 1989, l’Allemagne a été coupée en deux par un mur infranchissable. L’ont payé chèrement ceux qui ont tenté de passer à l’ouest pour fuir un régime communiste qu’ils haïssaient pour subir au quotidien son arbitraire et ses privations.

Points forts

- Écrit dans un style clair, comportant une très importante illustration, l’ouvrage se présente comme un guide éclairé autant sur Berlin que sur le Mur. 

- Une chronologie minute par minute du 9 novembre 1989, jour de la chute du mur, rappelle que les masses font l’histoire certes, mais que la décision embarrassée d’un apparatchik, en l’occurrence un membre fatigué du comité central du Politburo, a donné le signal de l’hallali.

- L’ouvrage comprend des codes QR qui, avec un smartphone, permet d’accéder à de nombreuses vidéos sur YouTube, ces vidéos disposant en outre de sous-titrages paramétrables. 

- Une filmographie bien choisie souligne encore le très récent regain d’intérêt pour les sagas de ceux ayant tenté de passer à l’Ouest. L’auteur aurait pu ajouter à sa liste l’étonnante mini-série Deutschland 83, de la UFA Fiction pour RTL.

Points faibles

- Le mur a ses détracteurs, comme le montre les extraits du quotidien Bild Zeitung, mais aussi, du côté communiste, ses partisans. On aurait aimé lire les arguments, évidemment discutables mais combien intéressants, des responsables politiques est-allemands justifiant l’édification du mur, ainsi que ceux, à l’Ouest, s’en faisant cyniquement les thuriféraires. 

- Autre carence, l’aspect économique : combien a donc coûté, en monnaie constante, cet édifice d’une grande intelligence létale ?

En deux mots ...

En 1989, le mur de Berlin tombait, l’Allemagne redevenait une. Comment se peut-il que pendant 28 ans les Allemands aient été ainsi séparés par le mur le plus infranchissable jamais construit ?

Un extrait

“ Winfried Freudenberg a le terrible honneur d’être le dernier fugitif à avoir trouvé la mort alors qu’il tente de franchir le Mur de Berlin. Agé de 32 ans, ce scientifique conçoit le projet de s’évader à bord d’un ballon gonflable. Avec son épouse, il commence l’assemblage dans le plus grand secret. Il n’y a pas de nacelle, juste une poutre en bois. Le soir du 7 mars 1989, les conditions de vent sont favorables. Mais au fur et à mesure du gonflage, le ballon devient décelable. Un voisin le remarque et appelle la police.”

L'auteur

Créateur en 1994 de la société d’édition phonographique France Productions, auteur de CD pour enfants et de guide touristique, Marc Geoffroy est d’abord un vulgarisateur. Le mot n’a rien de péjoratif sitôt que l’auteur se réfère aux bonnes sources, et qu’il évite de les romancer. Le contrat avec le lecteur est ici respecté.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.