Livres/BD/Mangas

LE MYSTERE LAGERFELD

Une spectaculaire leçon d'originalité dans l'expression de ses talents
De Laurent Allen-Caron
Editions Fayard / 286 pages

Lu / Vu par

Danielle Mathieu-Bouillon
Publié le 11 mar . 2019

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Si, il y a encore des choses nouvelles et passionnantes à apprendre sur Karl Lagerfeld. Lisez l'ouvrage de Laurent Allen-Caron, vous verrez...

Thème

Toujours tourné vers l'avenir, Karl Lagerfeld ne voulait vivre qu'au présent. Laurent Allen-Caron, après lui avoir consacré un film, « Être et Paraître», a voulu poursuivre son enquête sur ce personnage à la fois secret et fascinant. Il a lu tous les écrits, toutes les parutions, interrogé ceux qui avaient vécu dans son ombre. Le résultat est une biographie remarquablement documentée, étayée et sensible qui se lit comme un roman, dont Karl Lagerfeld serait le héros mystérieux.

Points forts

  •  Une enfance allemande, éloignée de la guerre, le préserve dans une sorte de jardin secret, nourri de fantasmes et de découvertes littéraires et artistiques. Une mère aimante mais exigeante et distante, un père âgé qui lui accorde tout, permettent au jeune Karl d'affirmer en lui ce qui lui semble déjà différent et capable de le mener très loin. Silencieux, il lit, dessine tout le temps et observe déjà.
  • La révélation de la beauté de la haute couture par la collection de Monsieur Dior à Berlin en 1949, où il accompagne sa mère, nous le fait découvrir émerveillé et capable déjà de reproduire des dessins. Sa mémoire est omniprésente, nourrie de tout ce qu'il observe. Sa mère l'oblige à dire très vite ce qu'il a à dire. Il pense que sa diction rapide et saccadée provient de cela. S'il a envie, à dix ans, de lire « Béatrix » de Balzac, il n'a qu'à apprendre le français. Ce qu'il parvient à faire, seul.
  • Le personnage est déjà une sorte de phénomène quand il arrive à Paris. Il est riche, ne se prive de rien et côtoie très vite l'intelligentsia de l'époque. Laurent Allen-Caron le suit à la trace et révèle les traits fondamentaux de ce caractère d'exigence, de solitude, de travailleur acharné. Même s'il se mêle à la vie nocturne et tapageuse, il en est plus observateur qu'acteur et puise partout sa créativité.
  • Je ne veux pas dévoiler tout de ce parcours que l'on a l'impression de connaître, mais seulement énoncer les maîtres mots d'un destin hors norme, que l'auteur nous laisse à découvrir et dont l'essentiel est travail, exigence, fidélité. K.L bâtit des maisons, collectionne des livres, évolue entre un passé du style XVIIIème qu'il adore, et un modernisme absolu. Un homme secret, adoré par ses équipes et ses amis, un homme respectueux du beau, avec amour, humour et une sorte de philosophie ; un mystère en mouvement perpétuel, jusqu'à la solitude d'une chambre enfantine et monacale.

 

Points faibles

Je n'en ai pas trouvé.

En deux mots ...

Ce livre est sorti peu de temps avant la mort de Karl Lagerfeld, mais il n'a rien d'opportuniste. C'est un portrait fidèle, respectueux, fouillé, qui traite son histoire avec des titres de chapitres qui ouvrent notre imaginaire. J'estimais et j'admirais le personnage, j'ai énormément aimé ce livre, qui nous entraîne dans un univers assez exceptionnel..

Un extrait

 Il dit adorer les années quatre-vingt dix, celles des affaires d'envergure, de la communication totale et de l'ubiquité : « Il faut être mondial. Être chez soi sur la terre entière. Ça me convient. Même si mon rêve serait de n'être vu par personne, il faut donner de sa personne. Tant pis si l'image est fausse. » (page 229)

L'auteur

Journaliste, Laurent Allen-Caron est l'auteur et le réalisateur de douze documentaires pour l'émission de Laurent Delahousse, « Un jour un destin », dont celui consacré à Karl Lagerfeld, « Être et paraître »

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.