Livres/BD/Mangas

Le secret ottoman

Une uchronie à la fois délirante et réaliste
De Raymond Khoury
Traduit de l’anglais par Florence Hertz, Ed Presses de la Cité, 596 p. 22€

Lu / Vu par

Martine Monsallier
Publié le 29 juin . 2020

Recommandation

3,0BonBon

Thème

C’est une «uchronie, réécriture de l’Histoire » : Paris 2017, Ayman Rachid arrive sur les quais de Seine. On apprend que Paris est sous domination ottomane depuis la chute de Vienne en 1683 et que ce Rachid a changé le cours de l’Histoire.

 Il vient à Paris pour se faire soigner et c’est là que Ramazan, anesthésiste à l’hôpital, va le rencontrer et être intrigué par l’homme sans identité et couvert de tatouages

 Nisrine, la femme de Ramazan , avocate, est en opposition au régime du Sultan autocrate qui règne sur l’Europe privant ses sujets de liberté. Kamal, frère de Ramazan fait partie de la police secrète qui pourchasse les terroristes et est considéré comme un héros.

 Quand Kamal verra que la famille de son frère est en danger il décidera de les aider. Sa belle-sœur Nisrine  va lui expliquer comment ils ont découvert que l’homme tatoué est capable de voyager dans le temps.

 Après l’assassinat de Kamazan et de ses enfants, Kamal et Nisrine décident de changer à nouveau le cours de l’Histoire pour se venger. Poursuivis par la police secrète ils vont vivre des aventures dangereuses dans plusieurs époques.

Points forts

- Le livre se lit comme un thriller.

- Le contexte historique est très bien décrit : en particulier le siège de Vienne où les chefs des deux antagonistes sont des personnages  ayant existé.

- Le Paris ottoman est crédible, les minarets ont poussé, les femmes sont voilées et on décapite au yatagan (sabre) les ennemis de l’Etat .

Points faibles

Il faut vraiment mettre de côté son esprit cartésien devant les nombreux changements d’époque et toutes les péripéties.

En deux mots ...

C’est un livre qui se lit agréablement et qui donne aussi parfois de notre société une vision pessimiste (élections des populistes) tout en appréciant notre bien le plus précieux : notre liberté.

On peut penser à Soumission dans la description de Paris sous régime musulman avec la différence que chez Houellebecq, c’était issu d’un scrutin démocratique, alors que dans ce roman c’est la chute de Vienne et la conquête de l’Europe, donc le cours de l’Histoire.

Un extrait

« Lorsque L’approvisionnement de Vienne serait assuré et la ville fermement tenue par les Ottomans, il serait temps pour Rachid de s’occuper de la conquête du reste de l’Europe. Contrairement à ce qui se passerait pour le siège, il ferait face à des combinaisons complexes d’actions possibles, de réactions, de résultats, car une fois Vienne tombée, le cours de l’Histoire serait modifié et rien de ce qu’il avait lu sur le passé n’aurait plus cours. » (p.162)

L'auteur

Raymond Khoury est né à Beyrouth en 1960. Il a étudié à Rye et à New York. Revenu à Beyrouth où sévit la guerre, il en est évacué vers Londres où il vit actuellement.

Il a obtenu un énorme succès mondial avec  Le Dernier Templier  en 2006.

Il a aussi publié : La Malédiction des Templiers, L’Elixir du Diable, Manipulations, Dossier Corrigan.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.