Culture-Tops soutient nos amis les libraires

Livres/BD/Mangas

L’égalité un fantasme français

La contribution précieuse d’un expert de l’industrie pour aborder lucidement la question de l’égalité
De Michel de Rosen
Tallandier - 283 pages- 18,90 euros

Lu / Vu par

Jean-Louis Chambon, du cercle Turgot
Publié le 13 nov . 2020

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

Thème

Héritée de la Révolution, l’égalité s’est installée sur le fronton de la  République pour témoigner de cette promesse faite aux Français, et fut reprise en pacte social par le CNR ( le Conseil National de la Résistance) en 1945. Curieusement la France reste le seul pays au monde à avoir prioriser ainsi cette valeur en devise nationale .

C’est dire le défi qui lui est attaché et les débats passionnés, les prises  de positions tranchées qu’elle  suscite, le tout  exacerbé par la  crise pandémique  censée toucher prioritairement  les plus faibles de la société.

Sur bien des points, précise l’auteur, l’égalité reste « une passion française »  avec ce qu’elle transporte de facto d’irrationalité et de fantasme.

 Il y a d’abord ce déni de la réalité, cette tendance nationale à préférer le « ressenti » aux faits : ainsi, alors que la France est, grâce (ou pour son malheur) à son « Etat -providence », le pays le plus égalitaire au monde, celui qui redistribue le plus (57% de sa production), le champion toutes catégories des prélèvements obligatoires et des réglementations multiples, il se trouve que certains (avec le député François Ruffin) n’hésitent pas à recommander… «  la  fin  de la parenthèse libérale » !

En  réalité la France  a poussé ses vertus égalisatrices jusqu’à devenir au sens plein du  terme  « socialiste » depuis 1975 en renouant avec  son péché mignon de l’économie administrée et de l’orgie de la  suradministration.  « ...Les Français  surestiment le niveau  des inégalités, préfèrent l’égalité apparente à l’égalité réelle en s’arc-boutant sur la réduction des inégalités de revenus, négligent le combat de la mobilité  sociale... »

Points forts

Michel de Rosen  éclaire  de son  exceptionnelle expérience de grand commis de l’Etat, de chef d’entreprise, d’expatrié et  « d’enfant  d’immigré » ce rôle de pionnier que la France joue pour le  développement  de l’égalité dans le monde et dans notre pays. La pandémie agit à la fois comme un catalyseur  et un révélateur de nos forces et de nos  faiblesses : L’égalité à la française reste une valeur qui nourrit le progrès  républicain, et une réalité : la France championne du monde en la matière, mais incarne un fantasme jamais complètement assouvi dans l’imaginaire collectif (ne serait-ce qu’en raison que tout un chacun, comme le disait un humoriste, estime  « en droit  » d’être un peu plus égal que les autres et surtout de son  voisin !).

Michel de  Rosen, en grand sage, ne croit pas (ou plus)  aux «  grandes  réformes » radicales. Il avance des pistes pour progresser plutôt «  à petits pas sur cet ambitieux chemin en  acceptant que les inégalités ( jusqu’à un  certain point ) soient aussi  un  stimulant : « comme en thermodynamique :  si tous les éléments  sont à même température il n’est pas possible de faire émerger l’énergie : les différences  créent l’énergie et les  richesses… »

Points faibles

Je n’en souligne aucun tant sa démonstration est accessible à tous publics. 

En deux mots ...

 Une contribution intellectuelle précieuse, largement  documentée  pour apporter sur ce sujet qui sans doute animera fortement le « monde  d’après », la part de lucidité qui lui fait défaut.

A noter qu’elle se double  d’une postface  de l’auteur « Pavane pour l’ énarque défunt » qui à elle  seule aurait mérité une publication à part entière.

Un extrait

C’est aussi la pensée de Friedrich Hayeck que Turgot aurait approuvée :       «..il y a toutes les différences  du monde entre traiter les  gens  de manière égale et tenter de les rendre égaux .La première est une condition pour une société libre alors que la seconde n’est qu’une nouvelle forme de servitude. »

L'auteur

Michel de  Rosen, Français d’origine russe, a servi l’Etat, vécu aux Etats unis, travaillé dans le privé, intégré et présidé de grandes entreprises (Rhône-Poulenc, Eutelsat, etc). Il est reconnu comme un expert de l’industrie.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.