Livres/BD/Mangas

Les fleurs de l'ombre

Un roman au suspens passionnant sur l’empreinte des lieux et le poids des secrets
De Tatiana de Rosnay
Robert Laffont, 336 p. 21,50 €

Lu / Vu par

Anne-Marie Joire-Noulens
Publié le 10 juin . 2020

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Paris, comme toutes les capitales européennes, a été atomisée par un attentat qui a détruit tout le quartier de la Tour Eiffel. Celle-ci n'existe plus. Le nouveau quartier a été reconstruit sur les ruines des immeubles haussmanniens. Clarissa, avant de devenir romancière, était géomètre. Elle attache une immense importance à ce que racontent les murs, et aux personnes qui ont vécu dans ces espaces. Convaincue de l'infidélité de son mari, elle le quitte illico et abandonne également l'appartement.

Désemparée, à la recherche d'un logement, elle suit les conseils d'un ami qui lui suggère de postuler pour un appartement dans un immeuble qui n'abrite que des artistes comme elle et hautement sécurisé, ce qui la rassure. Les choses vont se dérouler de façon inattendue et très inquiétante.

Points forts

- L'auteur a l'art de nous faire passer par toutes les phases psychologiques de Clarissa  et le crescendo dans l'anxiété : tranquillisée au début par la sécurité de l'immeuble, elle commence par s'inquiéter de la main-mise des propriétaires, puis devient vite angoissée par toutes ses caméras qui l'observent H 24 jusqu'à paniquer totalement quand elle se retrouve enfermée chez elle. La montée de la peur par petites touches est implacable. D'autant que cette Mrs Dalloway, factotum qui régente tout chez elle tout en n'étant qu'une voix mais "avec des yeux et des oreilles partout" est flippante !

- Les deux mentors littéraires de l'auteur, Virginia Woolf et Romain Gary sont présents tout au long du roman et de superbes passages nous les décrivent avec beaucoup de sensibilité et d'humanité.

- Tatiana de Rosnay nous explique l'influence des lieux sur le comportement, ainsi l'appartement de Romain Gary. Elle utilise ses qualités d'expert pour analyser la vie de Romain Gary en fonction des murs. De même Virginia Woolf dans sa petite maison anglaise avec son bureau, pièce rajoutée à la maisonnette.

- Mention spéciale pour le personnage du père de Clarissa : ce vieil anglais de plus de 90 ans, au langage sacrément vert, plein d'humour et d'amour.

- Enfin, l'écriture toujours aussi fluide à laquelle Tatiana de Rosnay nous a habitués, avec son vocabulaire approprié, moderne et clair.

Points faibles

- Aucun chez cet auteur.

En deux mots ...

Ce roman sert de trame à une étude sur l'intelligence artificielle et la manipulation. Les cobayes qui habitent cet immeuble sous contrôle absolu ont les mêmes caractéristiques : des artistes, plus ou moins à la marge, toutes complètement bilingues et la recherche consiste à essayer de prévenir les comportements des individus en fonction des données prélevées. Ces manipulations font froid dans le dos ! L'auteur a le chic de nous proposer des situations post-apocalyptiques : ici, un quartier des plus huppés de Paris a été explosé, dans Sentinelle de la pluie Paris était inondé comme dans les années 1900 lorsqu'on circulait en barque dans les rues. Et ces ouvrages sont passionnants et enrichissants.

Un extrait

L'explication du titre :

"Des moments comme celui-ci sont des bourgeons sur l'arbre de la vie ; ce sont des fleurs de l'ombre"

Virginia Woolf, Mrs Dalloway 1925

L'auteur

Dès la sortie de Elle s'appelait Sarah (2007), Tatiana de Rosnay intègre les auteurs de best-sellers. S'ensuivent Boomerang en 2009 et A l’encre russe en 2013. Plusieurs de ses parutions font l'objet d'adaptations cinématographiques fort réussies ("Elle s'appelait Sarah", "Boomerang", "Moka"). Manderley for ever, une biographie consacrée à Daphné du Maurier parue en 2015 a rencontré un vif succès.  Son dernier ouvrage, Sentinelle de la pluie (2018) a également été applaudi.

Curieusement, cette auteure franco-anglaise et maniant la langue française depuis toujours avec une grande aisance, écrit tous ses livres en anglais puis les fait traduire avant parution.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.