Culture-Tops soutient nos amis les libraires

Livres/BD/Mangas

L’Intimité

Conversations intimes sur les possibilités nouvelles d’aimer et d’enfanter: Mariage? Sites internet? PMA? GPA? Un roman trop documenté et trop démonstratif au détriment de la fiction.
De Alice Ferney
Actes Sud - 358 p. - 22 euros

Lu / Vu par

Marie de Benoist
Publié le 05 nov . 2020

Recommandation

1,0A la rigueurA la rigueur

Thème

Alexandre emmène Ada à la maternité, en confiant Nicolas, enfant d’un premier mariage de sa compagne, à leur voisine Sandra, une libraire féministe, qui ne souhaite ni se marier, ni enfanter. Un  accident aussi tragique que rarissime emporte la jeune femme, qui a donné la vie à une petite fille Alice. Le père désespéré trouve l’apaisement auprès de Sandra, l’amie complice, intelligente et enjouée, dont il se rapproche de plus en plus. Mais elle, n’étant pas attirée par lui, l’incite à trouver quelqu’un sur Internet. Peu après, il rencontre, en effet, Alba, professeur âgée de trente-huit ans, raffinée, élégante, mais compliquée. Elle lui plaît et il l’épouse malgré son dégoût pour la sexualité. Elle s’occupe merveilleusement bien des deux enfants grâce à ses talents d’éducatrice. Tout à coup une obsession la saisit : elle veut une fille par GPA ! Parviendra-t-elle à convaincre Alexandre de ce choix contre nature pour lui ?

Points forts

• Alice Ferney s’empare des questions d’aujourd’hui sur les choix multiples offerts par les progrès scientifiques et propagés par les nouvelles techniques de communication. Tout semble possible désormais, depuis les sites de rencontre, en passant par la PMA, jusqu’à la GPA et ses offres commerciales accessibles dans certains pays. Quelle place accorder à l’homme et à la femme dans le couple ? Quelle est la fonction du mariage ? Peut-on vivre l’amour dans l’asexualité, refuser ou accepter la maternité ? Quel est alors le rôle des parents ? Voilà comment les mœurs familiales traditionnelles sont bousculées au XXIème siècle.

• Elle donne la parole aux trois protagonistes, Alexandre, Sandra et Alba, en alternant leurs points de vue fort différents et en restituant leurs désirs, leurs hésitations et leurs angoisses, à travers leurs conversations parfois passionnantes et profondes. Sandra est sans aucun doute la plus convaincante et la plus attachante.

Points faibles

• Un roman trop analytique. Des longueurs dues à un désir de faire le tour des sujets évoqués : la liste des sites de rencontre ou sur la GPA est fastidieuse ! Les dialogues semblent interminables à propos des limites des découvertes biologiques par rapport aux convictions morales : elle décortique ce qui relève de la psychologie, de la culture, des modèles et, du coup, se perd dans des méandres labyrinthiques.

• Des pages insoutenables au début sur la mort d’Ada, au moment de la naissance de sa fille. Là encore, aucun détail ne nous est épargné !

• L’invraisemblance de la décision d’Alexandre : il épouse Alba, alors qu’elle se prétend asexuelle. Quel homme peut accepter une telle situation ?

En deux mots ...

Un propos trop documenté et trop démonstratif au détriment de la fiction. Il y manque l’émotion et les sentiments indispensables à la réussite d’un roman. Une intrigue bien mince, resserrée sur trois personnages, qui en deviennent caricaturaux à force de symboliser tel ou tel comportement. Quelle déception par rapport aux Bourgeois, une fresque familiale ambitieuse et touchante, où le récit intime se mêlait habilement à la grande Histoire ! 

Un extrait

  •  La glorification de la fonction maternelle n’avait jamais été si ardente que depuis qu’il était possible de lui échapper.  p. 48
  • Après avoir dominé pendant des siècles, le sexe masculin se voyait acculé, privé du moindre pouvoir de décision dans l’engendrement.  p. 308
  • Il était devenu tout ce qu’il pouvait être, un allié, un associé, un compagnon, un ami, un confident, un amoureux, un soupirant, un mari, mais pas encore pleinement un amant.  p.353

L'auteur

Née en 1961, professeur de micro-économie à l’université d’Orléans, elle devient à partir des années 1990 une romancière reconnue. Elle signe des critiques au Figaro Littéraire. Elle a publié une dizaine de romans aux éditions Actes Sud, dont L’Élégance des veuves ( 1995, adapté au cinéma sous le titre Eternité en 2016), Grâce et Dénuement ( 1997), La Conversation amoureuse ( 2000), Dans la guerre ( 2003), Passé sous silence (2010), Cherchez la femme (2013), Les Bourgeois, prix Historia du roman historique en 2017.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.