Livres/BD/Mangas

Malaurie, l'appel de Thulé

Une BD à la découverte des pôles et de la culture Inuit !
De Scénariste : Pierre Makyo. Illustrateur et coloriste : Frédéric Bihel
Éd. Delcourt Novembre 2019 130p 20,00 €

Lu / Vu par

Bertrand Devevey
Publié le 13 juil . 2020

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Alors qu'il mène une mission de recherches géologiques dans le désert du Hoggar, Jean Malaurie, alors jeune scientifique, est appelé à rejoindre le village le plus reculé au nord de la planète, Thulé, au Groenland, habité par quelques familles d'esquimaux Inuits.

Ce ‘presque’ roman graphique raconte son arrivée dans une communauté curieuse de cet occidental qui va s'isoler avec eux, pour cartographier les cotes et les montagnes, comprendre la langue, la culture et la généalogie de ce peuple coupé du monde - ce qu'il sera un des premiers à faire. Son aventure le conduit, avec l'aide d'un chaman - Uutaaq - et l’Inuit Kutsikitsoq qui va devenir son guide, à s'enfoncer entre terres et glaces, jusqu'au pole nord "géomagnétique", qu'il sera le premier à atteindre le 29 mai 1951. 

Ce récit respecte fidèlement cette année d'expédition en solitaire, qui fera de Jean Malaurie le défenseur des peuples arctiques.

Points forts

* Une histoire vraie et extra-ordinaire, dotée d'une belle qualité rédactionnelle, que le récit en bandes dessinées rend accessible au "grand public". 

* Une immersion dans la nuit polaire, le vent, la glace, la solitude, les doutes et les convictions de Jean Malaurie, que les planches, souvent monochromes, évoquent avec force.

* Une immersion encore dans l'intimité d'un peuple, ses codes et ses pratiques chamaniques, ses rituels d'adoption, son authenticité, à l'identité menacée à l'époque par l'indifférence des occidentaux envers les peuples considérés alors comme "primitifs".

Points faibles

Plutôt que de parler de "points faibles", évoquons des partis pris qui font de ce récit une bande dessinée particulière : 

* Peu de dialogues, mais de nombreuses séquences descriptives ;

* Une évocation de paysages grandioses et inhospitaliers, globalement monochromes ;

* Un peu de couleur quand même, surtout pour les séquences avec dialogues.

En deux mots ...

Cette bande dessinée a les vertus d'un récit "scientifique" intelligemment mis en image. Le dessin, parfois précis, souvent allusif ou esquissé, les partis pris de mise en couleur, dans des tons où dominent les gris, les verts pales, le blanc, évoquent à merveille les environnements extrêmes dans lesquels a évolué Jean Malaurie. Le scénario, autant que la mise en scène, le cadre "littéraire" et graphique, donnent à cette aventure une dimension épique aux frontières des mondes et des civilisations "premières".

Une illustration

L'auteur

Né en 1922, Jean Malaurie est, notamment, géographe et spécialiste de la morphologie des roches. Il a mené de nombreuses missions de recherche pour le CNRS, et consacré l'essentiel de sa carrière à la connaissance et à la protection des peuples arctiques. Il a fondé, pour leur étude et leur préservation, instituts et académies en Sibérie, en Russie, au Canada. Il est aussi le fondateur de la collection Terres Humaines chez Plon, et l'auteur du célèbre livre Les derniers rois de Thulé, publié en 1955. 

Pierre Makyo est scénariste de bande dessinée, et, à l'état civil, il est Pierre Fournier. Il commence sa carrière comme dessinateur puis se consacre exclusivement à l'écriture de scénarii. La ballade au bout du monde (1981 à 2012, avec 17 tomes) est son premier grand succès. Il a écrit et/ou réalisé près de 80 ouvrages en bandes dessinées.

Frédéric BIHEL est illustrateur et coloriste, complice de Pierre Makyo pour la BD Tout sauf l'amour (éd. Futuropolis, 2013) qui a reçu un prix des détenus d'établissement pénitentiaires de la région Normandie. Il a pour spécialité la bande dessinée historique, l’Egypte et les mondes antiques, le Moyen Age, l'Afrique, dont une série remarquée, Africa dreams, sur la colonisation du Congo par la Belgique.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.