Culture-Tops soutient nos amis les libraires

Livres/BD/Mangas

Nature humaine

Semaine spéciale "prix littéraires" - Prix Femina 2020 : un roman magnifique : quand l’amour de la terre est plus fort que tout
De Serge Joncour
Flammarion. Sortie le 19/08/2020 , 400 pages, 21 euros

Lu / Vu par

Marie de Benoist
Publié le 22 déc . 2020

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

Thème

Alexandre Fabrier se prépare à « être le fils sacrificiel, celui qui endossera(it) le fardeau de la pérennisation » de la ferme des Bertranges, perdue dans le Lot, après quatre générations.  De l’été 1976 caniculaire à la tempête de décembre 1999, il se voue corps et âme à cette terre, son « paradis », contrairement à ses trois sœurs, attirées irrésistiblement par la ville. Il va affronter tous les changements radicaux qui bouleversent l’agriculture : le productivisme, l’obligeant à abandonner la culture du safran ou du tabac, non rentables, l’élevage intensif de nombreuses vaches à vendre aux supermarchés, les normes et les contraintes environnementales multiples, sans oublier la menace de la construction d’un viaduc autoroutier. Il faut s’adapter à ce nouveau monde ou mourir ! Par sa sœur Caroline, étudiante à Toulouse, il rencontre un groupe de militants antinucléaires, dont fait partie Constanze, une ravissante allemande de l’Est, blonde et souriante.

Prêt à tout pour la revoir, il accepte de livrer de l’engrais (ammonitrate) à ces activistes dangereux. Les années passent  alourdies par les difficultés du métier agricole. Alexandre, toujours seul, reste soumis aux apparitions de loin en loin de celle qu’il croit être la femme de sa vie. Elle est partie dans une ONG en Inde, alors que lui n’envisage son rôle qu’aux Bertranges. Parviendra-t-il à obtenir une déviation de l’autoroute grâce au secret du vieux Crayssac ?

Points forts

• Alexandre, le personnage principal, incarne au mieux une génération charnière entre deux mondes, l’ancien, protecteur et rassurant, et le nouveau, menaçant et instable. Son attachement viscéral à son domaine, dont il connaît, admire et aime les moindres recoins, lui donne sa force de caractère et l’oriente vers des choix exigeants, tandis que ses oscillations entre espoirs et doutes à propos de Constanze, fuyante, égoïste et finalement cruelle, trahissent une certaine fragilité sentimentale. Courageux, déterminé, sincèrement  engagé dans des conflits familiaux et administratifs, il est habité aussi par les peurs et les angoisses. Il craint de ne pas être à la hauteur des objectifs qu’il se fixe.

• Le vieux Crayssac, un personnage secondaire savoureux très réussi, surnommé le Rouge, est un rebelle. Chevrier à l’ancienne, il a combattu au Larzac, mais se méfiera, grâce à son bon sens paysan, des combats trop violents contre le nucléaire.

• Ce récit rétrospectif nous plonge dans les années Giscard, Mitterrand, Chirac, marquées par le progrès, qui transforme le monde agricole au quotidien avec le téléphone sans fil ou les courses à Mammouth, et plus profondément , avec la mondialisation des échanges, la construction des autoroutes et des centrales nucléaires, - la catastrophe de Tchernobyl est évoquée comme un coup de tonnerre-.

Points faibles

• Des lecteurs s’interrogeront sur la persévérance entêtée d’Alexandre à l’égard de Constanze, alors qu’il la voit lucidement « comme un oiseau de malheur. »

En deux mots ...

En s’inspirant de son enfance, Serge Joncour nous propose ici l’un de ses meilleurs romans. Il maîtrise son sujet, car il connaît mieux que personne cette vie paysanne dans ces coins perdus. La solitude et l’enracinement d’Alexandre envers et contre tout nous valent des pages magnifiques, dans lesquelles il décrit sa terre, son odeur, ses couleurs, sa poésie sensuelle. Au fond, seule cette « nature humaine » tant aimée le comble de bonheur.

Un extrait

« Ce décor c’était elle, en tout cas il lui ressemblait, il inspirait la même liberté, la même simplicité originelle, la même fraîcheur. C’était beau ici. » p.214

« il devait sans cesse se battre pour protéger son coin de paradis, il était en permanence réquisitionné par l’angoisse, comme s’il n’était pas seulement responsable de son bout de territoire mais de la Terre tout entière. » p.337

L'auteur

Né en 1961, Serge Joncour est un auteur reconnu. Il a publié une dizaine de romans dont L’Idole (2005), L’Amour sans le faire (2012), L'Écrivain national, prix des Deux Magots 2014, Repose-toi sur moi, prix Interallié 2016 et Chien-Loup (2018).

Le clin d'œil d'un libraire

LIBRAIRIE LA PROCURE. LA FOI DANS LES LIVRES. DANS TOUS LES LIVRES

On ne peut préparer et célébrer les fêtes de la nativité sans parler de la librairie La Procure, installée rue de Mézières à Paris, à l’ombre de l’église Saint Sulpice, il y a tout juste 100 ans. Plus qu’une librairie, La Procure c’est une marque symbole pour les catholiques, bien sûr, et une enseigne qui a essaimé partout en France et en Belgique, soit 33 établissements au total.

La Procure rayonne et illumine le monde de la culture et de la connaissance et pas uniquement chrétien, même si le secteur religieux représente 50% des ventes avec 50 000 références. Ici le contact avec le livre, a quelque chose, excusez- moi mon Père, de charnel. On prend on feuillette, on repose, on échange avec le libraire puis on se décide. Bref, on donne du temps au temps, l’amour du livre est palpable, la confiance instaurée avec le lecteur est sacrée.

Et voici Perrine, libraire à La Procure, très affairée et de bon conseil.  Elle recommande un beau cadeau de Noël, qui vient de sortir : «Les Femmes dans la Bible» de Nathalie Nabert aux éditions Magnificat. Trente figures d’humanité, dans un style riche et profond. Personnages essentiels, ô combien. Au fait, Sainte Perrine, ou Pétronille vous connaissez ? Une grande patricienne romaine et martyre du 1er siècle, baptisée des propres mains de Saint Pierre.

La Procure, 3 rue de Mézières 75006 Paris – Tél : 01 45 48 20 25

Texte et interview par Rodolphe de Saint-Hilaire  pour la rédaction de Culture Tops

Commentaires

Canizares Roger
Le 20 nov. 2020
à 22h09

Bonsoir. Je découvre aujourd'hui cet écrivain S. Joncour, et aimerais Lire
Interallié et chien loup cités plus haut.
Comment faire, et où les commander ?
Si quelqu'un a de bons conseils, je sur ces histoires, je suis intéressé.

culture-tops
Le 21 nov. 2020
à 12h55

Bonjour,
Vous pourrez acheter ou comander ces livres chez votre libraire, que nous soutenons ardemment, où qu'il soit. Et pourquoi pas lui demander d'autres conseils de lecture. Et bien sûr, continuer à lire nos chroniques.
Bien à vous.
La rédaction.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.