Livres/BD/Mangas

Terra Incognita : Une histoire de l’ignorance

Récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue : stimulant !
De Alain CORBIN
Albin Michel 280 pages

Lu / Vu par

Yann Kerlau
Publié le 31 mar . 2020

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

 En ces temps où l’incertitude du lendemain est au centre de nos préoccupations,  quel bonheur de plonger soudain dans les siècles de Platon, de Buffon, de Bernardin de Saint-Pierre ou de Cook. Autant de  têtes bien faites penchées sur l’histoire de la terre, des mers et du ventre de la planète qui nous éloignent autant de l’inquiétude que du sentiment d’isolement forcé. Ce livre nous fait plonger en apnée dans un monde à la fois boréal, austral, géologique et volcanique. Vous saurez bientôt tout de l’énigme insoluble des abysses marins comme du temps qu’il a fallu pour que l’ignorance cède le pas à une connaissance de l’espace terrestre de cette Terra Incognita dont Alain Corbin nous donne les clés. 

Points forts

Partager le Savoir fut une conquête lente et le demeure encore aujourd’hui. Jusqu’à sa mort, l’esprit de l’Homme oscille entre doutes et certitudes. Page après page, le temps s’écoule dans ce livre de manière troublante : si la crédulité de nos aïeux nous surprend, l’ouverture des esprits dès les dix-huitième et dix-neuvième siècles nous rassure. Les sujets trop complexes se font plus rares donnant leurs sésames aux  esprits les plus éclairés. D’où viennent les météores ? Faut-il craindre la colère des volcans ? Y a-t-il une lecture des nuages ? Le Savoir devient un jeu quand Alain Corbin fait ses gammes sur l’histoire millénaire du globe terrestre. Et on le suit avec bonheur dans de courts chapitres limpides, intéressants et non exempts d’un humour léger. 

Points faibles

Je n’en ai pas relevés.

En deux mots ...

Une sorte de magie se dégage de cet inventaire où savants, géologues, scientifiques et philosophes écartent peu à peu de leurs chemins l’imaginaire. Si l’ignorance s’en était fait l’allié, soyons reconnaissants à Jules Verne et Hugo d’en avoir été les metteurs en scène. Dans leur sillage, la course des nuages, le grondement des volcans, le mystère des fonds marins ont trouvé en Alain Corbin un expert capable d’éveiller en nous le sixième sens qui nous manquait.  

Un extrait

Ces manifestations d’une terre effrayante se déroulaient dans un climat de peur …les contemporains y lisaient la présence de la main de Dieu ou, secondairement, l’action des démons. A l’arrière-plan se situaient les épisodes violents : le déluge, la destruction de Sodome et de Gomorrhe et, pour finir, l’Apocalypse.

De tout temps, l’espace aérien avait été lié au divin. Les nuages étaient « le trône de Dieu »… en ce siècle des lumières …on ressentit alors, avec plus d’évidence, que le nuage n’était pas fait d’un constituant solide et qu’il ne pouvait servir d’infrastructure stable pour des êtres divins.

L'auteur

Agrégé d’Histoire puis professeur à Paris 1-Panthéon-Sorbonne, Alain Corbin est considéré comme l’historien du Sensible. Parmi ses ouvrages les plus marquants : Le miasme et la jonquille (1982), Les cloches de la terre (Albin Michel, 1994), Histoire du silence. De la Renaissance à nos jours (Albin Michel, 2016). Terra Incognita s’ajoute à une série de livres qui en font un des grands auteurs français vivant.  

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.