EN MAI, DEUX CHRONIQUES PAR SEMAINE SUR NAPOLÉON... EN PLUS DE TOUTES NOS CHRONIQUES HABITUELLES

Livres/BD/Mangas

Trois vœux

Trois sœurs, triplées aussi dissemblables que possible. Un roman captivant.
De Liane Moriarty
Traducteur : Sabine Porte - Editions Albin Michel, 21 février 2021 - 393 pages - 22,90 euros

Lu / Vu par

Yann Kerlau
Publié le 19 avr . 2021

Recommandation

4,0En prioritéEn priorité

Thème

Trois sœurs, triplées, s’aimant intensément, aussi dissemblables que possible. Si elles semblent faire bloc, elles ont chacune une forte personnalité et une vision du monde différente les unes des autres. Pour peu qu’un événement inattendu survienne, leurs caractères vont soudain les opposer. Il aura suffi de la célébration d’un anniversaire pour mettre le feu aux poudres et révéler le vrai visage de chacune.

Points forts

Il y a quelque chose de magique dans ce roman : une façon particulière de dérouler le quotidien avec la vivacité d’une bande dessinée. Le naturel y coule comme un courant d’eau tantôt brûlante tantôt à bonne température. Les pensées les plus secrètes, les jugements tranchés, les compromissions s’y chevauchent en désordre comme autant de flèches désordonnées. Le tout donne aux trois héroïnes une sincérité et une transparence qui ne peuvent que conquérir les lecteurs. Tout sonne juste : les rapports crispants et fabriqués entre parents et enfants, couples mariés et célibataires, amis fidèles et amants interchangeables.

Que ce soit en Australie ou dans n’importe quelle partie du monde, la société a changé de façon fondamentale depuis la fin du vingtième siècle : le temps n’est plus à la paix des familles mais à la dénonciation violente des travers de chacun. Non à la religion, non aux fêtes de famille, non aux obligations de quelque espèce qu’elles soient. Le sexe n’a plus aucun tabou et les personnages de l’auteure en débattent comme s’il s’agissait d’un choix d’itinéraire sur le GPS de la voiture.

Points faibles

Je n’en vois aucun.

En deux mots ...

D’emblée, le lecteur devient un spectateur de ce va-et-vient incessant qui donne à ce roman sa couleur particulière : celle de la vie elle-même, comme si nous entrions nous-mêmes, corps et âmes dans ce roman. Sans nous en rendre vraiment compte, les sœurs Kettle, sont devenues des voisines de paliers aussi imprévisibles qu’attachantes. Elles ont débarqué dans l’immeuble que nous habitons en nous donnant l’impression de les avoir toujours connues. Quand, la page 396 s’ouvre, une surprise nous attend : face à elle, une ultime page, …dévolue aux Remerciements, nous fait brutalement réaliser que notre rêve s’achève.

Un extrait

“ Mais cette famille. Elle avait, je ne sais pas, du charisme. Il y avait une vieille dame haute comme trois pommes qui donnait des ordres à tout le monde et une adolescente avec un casque sur les oreilles. Il y avait aussi une petite fille qui marchait à quatre pattes. Avec des boucles brunes et des fossettes. Irrésistible. Elle était tellement mignonne. Enfin, bref, au milieu de la soirée, la petite s’est levée en s’agrippant à la manche d’un homme et elle a commencé à marcher en titubant sur leur plaid. Visiblement, c’étaient ses premiers pas !”

“ Elle pensait qu’à trente-trois ans, elle serait une adulte qui ferait tout ce qui lui plairait, avec une voiture qui en jetait pour aller où elle voudrait et qu’elle aurait compris une fois pour toutes les aspects déroutants de la vie. En réalité, la seule chose qu’elle avait, c’était la voiture et elle n’en jetait pas particulièrement… Quoi que vous réserve l’existence, les factures continuaient à arriver, c’était bien, ça donnait un but. On travaillait pour pouvoir les payer. On se reposait le week-end et on générait de nouvelles factures. Puis on retournait travailler pour les payer. C’était la raison pour laquelle on se levait le lendemain. C’était le sens de la vie. Électricité. Cartes de crédit. Portable. “

L'auteur

Liane Moriarty est née en 1966 à Sydney où elle a fait ses études avant de commencer sa fulgurante carrière littéraire. Trois vœux (Three Wishes paru 2003) est son premier roman brillamment traduit de l’anglais par Sabine Porte. Il est le sixième roman à être publié en français par Albin Michel après Le secret du mari paru en 2013, publié en France et qui sera traduit dans 55 pays. Parmi les succès de cette romancière, Big little lies (Petits secrets, grands mensonges) publié en 2013 et traduit en français en 2016, adapté en série par HBO (Home Box Office, chaîne de télévision américaine). En 2018 son roman Nine perfect strangers est publié, traduit en édition française en 2020 et va lui aussi devenir une série télévisée produite et jouée par Nicole Kidman. En tout, huit romans à l’actif de Liane Moriarty avec la particularité d’avoir TOUS été des succès.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.