Möbius

Quand la voltige entre dans la danse… Un ballet aérien et poétique
De
Compagnie XY, en collaboration avec Rachid Ouramdane
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Chaillot – Théâtre National de la danse
1 place du Trocadéro
75116
Paris
Du 7 au 18 septembre 2022
Lu / Vu par

Thème

Dans Möbius, les dix-neuf artistes circassiens de la Compagnie XY donnent à leur maestria acrobatique des allures de ballet aérien. Créé en 2019 avec le concours de Rachid Ouramdane, directeur du Théâtre de Chaillot, ce spectacle de haute voltige propose une chorégraphie où les corps s’élancent, se dressent et s’effondrent. Le plateau, recouvert d'une toile blanche, devient le terrain de jeu de silhouettes très diverses, vêtues de noir, qui défient la gravité, entre liberté des mouvements et solidarité du groupe.

Points forts

Tout d’abord, une course folle s'engage sur le plateau, au rythme des pulsations et des battements de la musique électronique : dans un cercle, sur des diagonales ou des courbes sinueuses, les acrobates se projettent dans les airs, s’élancent dans des plongeons vertigineux et enchaînent les sauts périlleux. Puis s'ouvre une parenthèse contemplative, où se déploient de longues réverbérations sonores, avant de laisser place au silence : éclairés par une douce lumière bleutée, les artistes érigent lentement des sculptures humaines ou viennent s’étendre sur le plateau, comme figés dans l’instant, avant de reprendre leur élan. Leur liberté de mouvement paraît sans limite : dressés sur les épaules d’un autre, soutenus à bout de bras ou tête contre tête, les artistes dessinent des tableaux vivants impressionnants par leur verticalité et leur amplitude (jusqu’à quatre personnes en équilibre sur une même colonne). Si les saltos, vrilles et poiriers semblent d’une facilité déconcertante, le travail au sol est tout aussi remarquable. En témoigne la coordination des acrobates dans leurs jeux de vitesse, sans cesse fluctuante, mais aussi la fluidité des corps, érigés par leurs pairs depuis la position allongée, tels une matière inerte qui recevrait l'impulsion de vie.

Si le porté est sans conteste le domaine d'expertise de la Compagnie XY, c'est sur la partition chorégraphique que les artistes sont attendus au tournant. Bien plus qu'un numéro de cirque, c'est un véritable ballet acrobatique qu'ils présentent sur la scène de Chaillot. Le dialogue qui s'instaure entre leurs corps, dans les mouvements au sol comme dans les airs, confère une dimension poétique au spectacle et met en évidence la confiance et la connivence entre les artistes. Déployés sur le plateau ou juchés les uns sur les autres, fermement ancrés ou en chute libre, ils sont en parfaite communion. Nul chef d’orchestre pour diriger leurs pas, ils sont simplement à l’écoute de leur environnement et des autres membres du groupe. 

Möbius dévoile ainsi une chorégraphie profondément humaine, qui explore les rapports entre les corps et les sensibilités. À l’instabilité des uns, en plein vol ou haut perchés, répond le soutien des autres, présence nombreuse et rassurante. Si l’un des membres s'effondre, le chœur se fige et accourt pour le relever. Dans les moments d’incertitude, où tout repose sur l’équilibre entre porteurs et voltigeurs, les acrobates laissent échapper des cris d'exclamation, de stupeur, de soulagement, qui trouvent leurs échos dans le public. Entre puissance et fragilité, résistance et légèreté, le collectif captive par sa capacité à agir et réagir en parfaite symbiose, comme un seul corps, un seul souffle, un seul esprit.

Quelques réserves

Certaines transitions créent des ruptures de rythme trop brusques, entre enchaînements acrobatiques très rapides et constructions humaines presque au ralenti. La tension et l’attention du spectateur se perdent alors quelques instants, avant d’être à nouveau captivées par le tableau vivant.

Encore un mot...

Grâce à la collaboration fructueuse entre la Compagnie XY et Rachid Ouramdane, Möbius associe l’acrobatie et la chorégraphie dans une création vertigineuse et poétique. Une ouverture de saison à couper le souffle pour le Théâtre de Chaillot.

Une phrase

La rencontre avec la Compagnie XY devient un formidable terrain d’exploration pour une chorégraphie qui fonctionne par déflagration et avec le savoir-faire de ce groupe qui vient troubler le rapport à la gravité. Ce groupe met en tension la capacité à réaliser « à plusieurs » “- Rachid Ouramdane, à propos de sa collaboration avec la Compagnie XY pour la création de Möbius.

L'auteur

Formée en 2004 par Abdeliazide Senhadji et Mahmoud Louertani, la Compagnie XY a d’abord été conçue comme un projet éphémère, autour du spectacle Laissez-porter (2005). Mais après le succès des centaines de représentations données en France et ailleurs, ce collectif de cirque contemporain a choisi de poursuivre l’aventure avec Le Grand C (2009), Il n’est pas encore minuit… (2014) et Les voyages (2018). Aujourd’hui, il rassemble dix-neuf artistes-acrobates dans des chorégraphies de haute voltige. Grâce aux techniques de portés pratiqués en grand nombre, ils explorent les rythmes et défient la gravité, dans une démarche de création ouverte à tous les publics et tous les lieux de représentation.

Depuis 2017, la Compagnie XY est associée au Phénix, scène nationale de Valenciennes, dans le cadre du Pôle européen de création, et au Cirque-Théâtre d’Elbeuf, Pôle national cirque de Normandie. L’an dernier, elle s’est également associée à Chaillot – Théâtre national de la Danse et à l’Espace des arts, scène nationale de Chalon-sur-Saône. Möbius (2019) est le cinquième spectacle de la compagnie, qui présentera son travail les 17 et 18 septembre 2022 dans le cadre du programme « Chaillot Expérience », à travers des ateliers, rencontres, démonstrations et expositions.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Opéra Ballets Musique
Navy Blue
De
Oona Doherty, en collaboration avec les danseurs. Musique : Sergueï Rachmaninov, Jamie xx. Texte : Oona Doherty, Bush Moukarzel
Opéra Ballets Musique
Venezuela
De
Batsheva Dance Company – Ohad Naharin
Opéra Ballets Musique
La Truite
De
Le quintette AccordZéâm