Une longue impatience

Bouleversant
De
Gaëlle Josse
Editions Noir sur Blanc - 191 pages
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Thème

Un soir d’avril 1950, dans un petit village côtier, Louis, 16 ans, ne rentre pas. Commence alors pour Anne, sa mère et la narratrice, une longue , très longue attente. Les souvenirs refluent pour comprendre l’absence et le silence de Louis, né de son premier mariage avec un marin-pêcheur. La vie d’Anne se divise alors . Elle est tantôt une mère dévorée par l’angoisse, les remords, tantôt une épouse discrète,  distante  car elle n’oublie pas qu’Etienne, son second mari, est à l’origine de la fuite de Louis; mais aussi une mère attentionnée et aimante avec ses deux plus jeunes enfants nés de cette seconde union. Sa solitude est extrême, car elle ne s’est jamais vraiment sentie à l’aise dans sa nouvelle condition de femme de notable, depuis son mariage avec Etienne, le pharmacien.

Depuis qu’elle sait son fils en mer, pour survivre à cette attente qui n’en finit pas, Anne va chaque jour guetter les bateaux qui arrivent au port et décide d’écrire une lettre à son fils, qui relate le festin qu’elle préparera à son retour. C’est aussi l’occasion d’échapper à son quotidien en retournant dans la maison de pêcheur qu’elle habitait avec Louis, enfant, et de partager avec lui, seul, ses moments de chagrin, de doutes, ses souvenirs. 

Points forts

- C’est un roman bouleversant qu’a écrit Gaëlle Josse, de ceux que l’on n’oublie pas. D’une grande tristesse, mais contrebalancée par la douceur et la poésie qui s’en dégagent.

- Bien qu’inéluctable la fin débouche sur une note d’espoir.

Quelques réserves

Peut-être les femmes seront-elles plus sensibles que les hommes aux états d’âmes de la narratrice...

Encore un mot...

L’amour d’un mère pour son enfant est incommensurable. Rien ne peut l’atteindre. 

Une phrase

Ou plutôt deux:

- "Je le cherche comme n’importe quelle mère cherche son enfant et ne cessera d’errer et de renifler toutes les traces possibles, comme un animal, avant de connaître la vérité. J’ignorais abriter en moi, au creux de mon corps de mère, autant de place, autant de replis, d’interstices que la douleur pouvait atteindre et irriguer d’un flux continu".

- "Je suis seule, face à l’immense de l’océan, face à l’immense de mon amour absent, face à l’océan vide, face au trop plein de mon cœur. Je marche et je cherche ma place dans ma propre histoire".

L'auteur

Née en 1960, Gaëlle Josse, après des études de droit, de journalisme et de psychologie clinique, travaille actuellement comme rédactrice d’un site internet. Elle a publié quelques recueils de poésie et plusieurs romans dont, en 2014, Le Dernier Gardien d’Ellis Island , pour lequel elle a été finaliste du prix des libraires en 2015.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.