La cuisinière de Castamar/ La cocinera de Castamar

De
Iñaki Peñafiel et Norberto López Amado
Série TV, sur Netflix,
1 saison, 12 épisodes de 50-60 minutes, juillet 2021
Avec
Michelle Jenner Husson, Roberto Enrique Asenjo, Rafael Hugo Fernández Silva
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Tags
Lu / Vu par

Thème

Le Duc Diego de Castamar, Grand d'Espagne, est inconsolable depuis la mort de sa femme Alba. Mais la Duchesse mère et le marquis de Soto, un ami de la famille, veulent orienter son destin en le faisant rencontrer et épouser la belle et orpheline Amélia de Castro. Ces intentions cachent bien des intrigues que va croiser, bien involontairement, la nouvelle cuisinière du domaine, Clara Belmonte. Son talent surprend autant que sa phobie de quitter les murs du château. Torturée par la mort de son père, elle va pourtant transformer le quotidien des habitants et invités du château, au point de se faire remarquer par Diego.

Son aide pour réconforter Philippe V, roi d'Espagne, réfugié dans les caves du palais suite à une crise d'angoisse, va provoquer une flamme que tout condamne. Nous sommes en 1720 et tous les fils sont tendus pour un challenge amoureux autant que pour ourdir une sombre vengeance, dont beaucoup des proches du Duc risquent d'être les victimes collatérales.

Points forts

Des acteurs peu connus du public français, mais particulièrement bien choisis, authentiques et convaincants dans leur rôles, qu'ils soient odieux ou charmants, intrigants ou ingénu(es), libertins ou respectueux. Premiers et seconds rôles, à part les personnages de fond de scènes, sont tous excellents !

Les décors sont beaux et les costumes, tout simplement somptueux. Ce n'est pas ici le luxe qui éblouit, mais la subtile composition des couleurs, des costumes ou des décors - parfois un peu trop propres, frisant sur le carton- pâte pour certains plans intérieurs !!

Si l'histoire est convenue, elle est d'abord exacte dans son contexte historique ( le caractère dépressif de Philippe V, la rencontre avec le castrat Farinelli, la cuisine aristocratique…). Des qualités pour tenir en haleine au long de douze épisodes d'environ une heure - à voir en VO !

Quelques réserves

Carton-pâte un peu, scénario sans brio, des méchants vraiment "pervers" (mais il faut quand même un peu de temps pour le comprendre), des gentils si gentils… Impossible d'en dire plus sans dévoiler la fin que les âmes romantiques espèrent sans y croire !!

Et puis, vous remarquerez peut-être les vases trop légers, les portes de fours ouvertes sans torchons, les cuisines aussi propres qu'une salle de réanimation, et la découpe du sanglier qui en est toujours au même point après plusieurs épisodes !!

Encore un mot...

Cette série espagnole a le charme de la bienséance et encore un peu des pudeurs d'une société attentive aux valeurs morales. Certes, il y a plus de méchants machiavéliques que de tendres agneaux (ou agnelles…), mais au fond, cette jolie série est franchement tout public et cela ne doit pas démotiver. Bien sûr, on pense à Downton Abbey et à son regard croisé entre la famille Crawley et leurs domestiques.

Avec son charme conventionnel, un scénario plus plat, un suspens qui ne risque pas de provoquer un infarctus, la cuisinière de Castamar est clairement un cran en dessous. Pour autant, avec des acteurs très convaincants, une direction artistique très soignée et une belle histoire d'amour et de fidélité - que demander de plus pour quelques soirées autour d'un beau suspens romantique ?

L'auteur

Cette série, créée par Tatiana Rodriguez, est réalisée par Iñaki Peñafiel et Norberto López Amado. Elle est l'adaptation du roman éponyme de Fernando J. Múñez. Il serait injuste de ne pas évoquer les acteurs principaux, Michelle Jenner Husson, Clara, "la cocinéra", Roberto Enrique Asenjo, le Duc de Castamar, Rafael Hugo Fernández Silva, le marquis de Soto, et parmi d'autres, Maximiliano Teodoro Iglesias Acevedo, un ami du Duc et Paula Uséro, très authentique dans son rôle de femme de chambre et amie de Clara.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.