LAURENE BOULITROP : Clouée au sol

Une réussite sur toute la ligne
Texte : George Brant
Mise en scène
Laurène Boulitrop
Recommandation

Texte, mise en scène, interprétation, cette descente aux enfers d'une pilote de chasse prise au piège de la "dronisation"de la guerre relève de la performance. Chapeau!

Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Manufacture des Abbesses
7 rue Véron, 75018, Paris
01 42 33 42 03
Jusqu'au 28 juin. Les mercredis et vendredis à 19h.

Thème

Une jeune pilote de l'US Air Force, volontaire vaguement cynique et courageuse, vit dans le ciel aux commandes de son avion de chasse. Après une grossesse et trois années de pause, la jeune femme découvre les nouvelles couleurs de la guerre : « le risque de mort est écarté » mais le gris d'un écran remplace le bleu du ciel. Reconnaître et tuer les « coupables » assise dans un fauteuil dans une caravane au cœur du désert du Nevada et derrière un écran, voici en quoi consiste la guerre moderne. 

Peu à peu, enlisée dans un quotidien familial difficilement compatible avec la mort donnée à distance, la jeune femme s'abîme dans l'horreur que l'abstraction technologique n'atténue pas. Jusqu'à l'effondrement final qui lui fait confondre sa propre existence et celle des « coupables » : ceux qu'elle a exécutés sans faiblir, comme ceux qu'elle a voulu sauver.

Points forts

  • Tout dans ce spectacle relève de la performance : le rythme et la créativité du texte, l'intensité de la mise en scène, la générosité physique de la comédienne bien plus convaincante et passionnante que dans l'autre pièce du dyptique qu'elle donne à la Manufacture, Charlotte.
  • Les intermèdes musicaux sont parfaits et l'éclairage sert admirablement la théâtralité presque athlétique de ce seule en scène.

Quelques réserves

  • On pourra bouder son plaisir si on estime que le tout manque un peu de subtilité mais on ne sortira certainement pas indemne de la salle, et c'est tant mieux.

Encore un mot...

Sanglée dans une sombre combinaison de pilote, celle qui était selon ses propres mots une « louve solitaire » dans le bleu du ciel conte, en un monologue haletant et intense, ce que c'est que de vivre clouée au sol. En devenant aviatrice de la « rocking-chair force » et pilote de drones, la jeune femme découvre le vrai visage de la guerre propre et de la surveillance généralisée. Cette expérience, qui lui fait découvrir sa conscience, provoque en elle un bouleversement émotionnel qui la mènera jusqu'au conseil de guerre

Une phrase

Ou plutôt trois:

  • "L'Olympe c'est une caravane au milieu du désert"
  • "Je suis Dieu" 
  • "Sachez que vous n'êtes pas en sécurité [...] car un jour ce sera votre tour, le tour de votre enfant".

L'auteur

Clouée au sol est adaptée d'un texte du dramaturge américain George Brant, Grounded (2012) également traduit en espagnol. Brant affirme qu'il était, au moment de sa rédaction, soucieux de comprendre « ce qui se faisait en notre nom » avec les drones au Proche Orient. La pièce, régulièrement jouée aux Etats-Unis - entre autres par Anne Hathaway - a été récompensée par plusieurs prix et fait actuellement l'objet d'une adaptation lyrique au Metropolitan Opéra (musique de Jeanine Tesori). En avril et mai elle a été donnée au Centre Brooklyn's Irondale dans le cadre du festival On Women. En France, elle a été tout récemment mise en scène par Gilles David et jouée par Pauline Bayle aux Déchargeurs.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.