Les Possédés d’Illfurth

Le démon du théâtre
De
Yann Verburgh et Lionel Lingeser
Durée : 1h25
Mise en scène
Lionel Lingeser
Avec
Lionel Lingeser
Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

Théâtre du Rond-Point
2bis, avenue Franklin D. Roosevelt
75008
Paris
01 44 95 98 21
Du 14 mai au 1er juin 2024. Du mardi au vendredi 19h30 Samedi 18h30

Thème

  • Une leçon de théâtre fait surgir des souvenirs d’enfance, où possessions et exorcismes, dans tous les sens du terme, se mêlent pour convoquer d’autres faits, plus violents et plus intimes, dans un milieu familial constitué d’exigences et d’abandons. La blessure qui travaille l’inconscient devient alors la voie d’entrée dans le monde de la création. L’adolescent abusé échappe aux divers monstres qui le poursuivent par le travail qui fait éclore le talent. 

  • Partant d’une légende locale du village d’Illfurth en Alsace, inlassablement transmise depuis près d’un siècle, qui veut que deux enfants possédés par des démons sont sauvés par l’Église, le récit, aux accents biographiques, explore les méandres du trauma et les dispositifs de défense, pour permettre une rédemption grâce à un seul en scène exceptionnel. 

Points forts

  • Une mise en scène fondée sur la lumière qui sculpte et habille littéralement un espace, une voix, un texte ciselé.

  • Un comédien virtuose et espiègle dont le corps exprime les multiples personnages, les décors et les situations les plus complexes avec un recul toujours teinté d’humour : du grand art.

  • Un récit fascinant, non linéaire, qui intègre plusieurs niveaux de narration dans une intensité constante soutenue par des moments incandescents.

  • Applaudissements debout de la salle pour cet extraordinaire monument théâtral.

Quelques réserves

  • Aucune .

Encore un mot...

  • Quand il entre seul sur une scène anthracite et nue, Lionel Lingeser, drapé de noir, couronne de carton sur la tête, tambourine, avec une colère toute ironique, de manière assourdissante comme pour éveiller les consciences.

  • La violence infligée est-elle le résultat :

    • de celle subie à l’âge tendre ? 

    • dans ses rapports de comédien avec le metteur en scène pusillanime et tyrannique ?

    • dans ses relations avec un père qui croit devoir endurcir son fils dont il craint l’homosexualité ? 

    • ou avec le camarade de sport qui l’abuse des années durant ? 

  • Aucun masque finalement ne peut ni cacher ni résister à la ténacité de l’engagement artistique.

Une phrase

  • « Il faut se laisser vaincre et avoir de l’humanité. »

  • « L’efficacité c’est le pire des défauts. »

  • « On construit avec ses blessures. »

L'auteur

  • Né à Mulhouse, Lionel Lingelser commence ses études de théâtre, en 2002, au Cours Florent. En 2006, il entre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, tout en faisant ses premiers pas professionnels au Théâtre du Rond-Point sous la direction de Jean-Michel Ribes dans Musée Haut Musée Bas

  • Parallèlement à ses tournées, il crée en 2012 la compagnie Munstrum Théâtre à Mulhouse aux côtés de Louis Arene, alors pensionnaire de la Comédie-Française. En 2021, il joue et met en scène le solo Les Possédés d’Illfurth, commande d’écriture à Yann Verburgh, auteur, dramaturge et scénariste formé à la Fémis. En 2022, il collabore à la mise en scène de Louis Arene pour Le Mariage forcé de Molière, créé au Studio-Théâtre de la Comédie-Française.

  • En 2015, Lionel Lingelser interprète son premier grand rôle au cinéma dans le film Big House de Jean-Emmanuel Godart ainsi que dans la série Netflix américaine Outlander

  • Sa passion pour le masque l'amène à développer une réflexion autour du théâtre physique, du corps et des techniques masquées qu’il enseigne dans divers séminaires universitaires. Avec la Filature-Scène nationale, il intervient notamment à la Maison d'arrêt de Mulhouse en 2018 et crée un spectacle avec les détenus aux côtés de Vladimir Perrin. En 2019, avec Claudius Pan, ils réalisent Maska, un film documentaire autour de ce stage.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Seul en scène
Violet
De
Nordine Ganso
Seul en scène
Monsieur Motobécane
De
De Bernard Crombey, d’après Le ravisseur de Paul Savatier
Seul en scène
Pauline & Carton
De
D'après les mémoires de Pauline Carton