Mon petit grand frère

Par les liens sacrés de la fraternité
De
Miguel-Ange Sarmiento
Durée : 1h00
Mise en scène
Rémi Cotta
Avec
Miguel-Ange Sarmiento
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre de l’Archipel
17 Boulevard de Strasbourg
75010
Paris
01 73 54 79 79
Du mercredi au samedi à 19h jusque fin mai 2022
Lu / Vu par Culture-Tops

Thème

À deux ans, lorsqu’on n'a pas les mots pour comprendre ni pour exprimer ce que l'on ressent face à l'indicible, comment grandit-on ? Entre paroles et silences, Miguel-Ange rassemble les briques d'un chaos et prend voix. Une écriture sensible sur notre résilience face au chagrin.

Points forts

  • Chaque mot, chaque virgule, chaque silence se mêlent pour tisser un texte superbe.
  • Le talent du comédien précis, intense qui impressionne par sa perfection
  • Pièce d’une intensité émotionnelle rare où la respiration reste suspendue au récit de cette tragédie.
  • Un sujet peu évoqué au théâtre : la mort d’un enfant et la vie d’après.

Quelques réserves

Le voile de tristesse qui s’immisce en nous, l’impuissance et le chagrin face au destin imposée par la vie, de sorte que le jour du spectacle, il est vivement conseillé soit d’être en pleine forme, ou à défaut d’aller prendre un petit remontant après pour se remettre de ses émotions.  

Encore un mot...

Une puissante déclaration d’amour qui balaye avec pudeur les maladresses familiales quand le bonheur s’est fait la malle.

Une phrase

« Pour ne pas inquiéter ma mère, je cours. Je suis un bon garçon »

L'auteur

Tout à la fois chanteur, comédien, auteur et producteur franco-espagnol, Miguel-Ange Sarmiento est un perfectionniste habité par la passion pour le théâtre et le divertissement. Son parcours est éclectique, fait de théâtre classique, d’avant-garde mais aussi émaillé d’émissions de variétés et de théâtre musical.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche