Music-Hall Colette

Une idole et son interprète réunies dans un même concert de louanges
De
Cléo Sénia et Alexandre Zambeaux
Durée : 1h15
Mise en scène
Léna Bréban
Avec
Cléo Sénia
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre Tristan Bernard
64 rue du Rocher
75008
Paris
01 45 22 08 40
Du 26 janvier au 30 mars, les jeudis, vendredis et samedis à 19h

Thème

  • Colette, sa vie, son œuvre, l’une et l’autre si étroitement et intimement mêlées qu’on ne peut les séparer. Elles se confondent dans un parcours, une débauche d’événements artistiques, intimes, professionnels … qui défrayèrent la chronique à une époque où les femmes n’étaient pas tout à fait libres.
  • Défilent donc Colette et sa vie, depuis sa maison natale et l’histoire de ses parents (elle-même pas banale), en passant par l’arrivée à Paris, la célébrité, le music-hall, qui constitue justement le sujet de la pièce.

Points forts

  • Le spectacle est librement inspiré de la vie de Colette et met en lumière la femme libre et scandaleuse qui défraya la chronique en dévoilant un sein nu sur scène et en s’affichant au bras de Mathilde de Morny, sa maîtresse américaine. Puis vint la « dame du Palais-Royal », plus assagie, à qui la France donna des funérailles nationales.
  • Cette épopée est racontée à travers des tableaux, chorégraphiés, dansés, mimés, chantés. L’essentiel du spectacle est consacré à ses « années music-hall » et son obsession d’y acquérir succès et reconnaissance, malgré les vives critiques qui l’assaillirent tout au long de sa carrière.
  • On n’évoquera donc pratiquement pas son œuvre de romancière, ni sa vie privée avec Willy, ses vies de reporter, critique, éditrice, scénariste ou publicitaire … car décidément, ni une seule vie ni un seul spectacle ne suffiraient à contenir sa soif de liberté et de découvertes ! 
  • Côté music-hall donc, c’est du grand art. Seule sur scène, Cléo Sénia évolue dans un dispositif scénique modeste mais extrêmement inventif, avec une utilisation très maline et interactive de la vidéo avec la comédienne, et une musique omniprésente. Les multiples costumes qui habillent – et déshabillent – Colette, signés Alice Touvet, sont superbes et magnifiquement portés.
  • Le grand atout de ce spectacle haut en couleur est l’interprétation magistrale de Cléo Sénia. Dans la grande tradition du music-hall, elle prend possession de la scène pour ne plus la lâcher (jusqu’à susciter un rappel alors que la salle est déjà rallumée !)

Quelques réserves

Aucune réserve. Ce spectacle est la parfaite illustration qu’on peut mélanger les genres, faire du neuf avec une femme disparue il y a tout juste 70 ans, mettre les talents en valeur pour en faire un spectacle joyeux et dynamique.

Encore un mot...

  • 70 ans après sa mort, Colette est à l’honneur sur scène et chez Culture-Tops. Vous découvrirez l’autre versant de  Colette, l’incorrigible besoin d’écrire, récemment chroniqué et toujours à l’affiche. 
  • Les deux spectacles se complètent magnifiquement car il y a tant à dire et à partager avec cette femme qui vénéra la liberté.

Une phrase

« Si Colette n’avait pas existée, je ne serai pas là ce soir  » illustre on ne peut mieux tout ce que l’interprète doit à son modèle.

L'auteur

  • Colette (née Sidonie-Gabrielle Colette) est née le 28 janvier 1873 à Saint-Sauveur en Puisaye, dans l’Yonne, et est morte le 3 août 1954 à Paris.
  • C’est l’une des plus célèbres romancières contemporaines, aussi bien en France qu’à l’étranger. Elle dépasse son côté romancière « régionaliste » grâce à une écriture dans cesse plus complexe et moderne. Colette figure également parmi les pionnières de l’autofiction.
  • Ouvertement bisexuelle – sa bisexualité tiendra in rôle important dans sa vie et son œuvre et dans ce spectacle – elle vécut une vie libre, souvent empreinte de scandale.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Seul en scène
Un sac de billes
De
de Joseph Joffo – adaptation Freddy Viau