Pourquoi?

Un goût jubilatoire des mots, à la Devos !
De
Michaël Hirsch
Mise en scène
Ivan Calbérac
Avec
Michaël Hirsch
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Le Lucernaire
53 rue Notre Dame des Champs
01 45 44 57 34
Jusqu’au 2 avril: Du mercredi au samedi à 21h, dimanche à 20h
Lu / Vu par Culture-Tops

Thème

« Pourquoi » commence par une scène où l'on voit  un père qui tient la main de son enfant. Ce dernier, comme tous les enfants du monde, lui pose 1000 questions ! Comment trouver des réponses à tout ? Surtout quand on ne les a pas...

Points forts

1 L’imaginaire se met en branle, le burlesque s’en empare, les jeux de mots apparaissent, fusent et la meilleure réponse pour Michaël Hirsch, c’est l’absurde… ou l’art de trouver une question à chaque réponse… Et en cela, il excelle.

2 Il est drôle, Michaël Hirsch! Il s’amuse avec les mots, les tortille, les vide de leur sens pour leur en donner un autre. Il s’amuse avec le public, regarde s’il le suit, s’il comprend (pas toujours du 1er coup !) et ça marche…

3 Et puis c’est intelligent et sans la moindre vulgarité ! Ce n'est pas toujours le cas avec les one man shows...

Quelques réserves

Juste une petite réserve: s’il est bon et drôle, le sketch sur Lucchini a déjà été beaucoup fait et là, Michaël Hirsch donne un peu dans  la facilité.

Encore un mot...

On s’amuse, et on a l'impression d'en sortir plus intelligent. Ca vaut le coup...

L'auteur

Michaël Hirsch est un jeune auteur-interprète, dans la lignée des Desproges, Devos et autres humoristes qui lui ont donné le goût des mots. Il s’en amuse et nous amuse avec des trouvailles insolites. « Pourquoi » est sa première œuvre.

Il a choisi Ivan Calbérac  pour l’aider à créer et mettre en scène ce spectacle.

Ivan Calbérac, c'est "L’étudiante et Monsieur Henri" et "Venise n’est pas en Italie", dont l'adaptation théâtrale  triomphe en ce moment à Paris (cf chronique Culture-Tops). 

Un duo qui marche…

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Seul en scène
L’autre
De
Sybille de Montigny
Seul en scène
Voir les gens
De
Baptiste Lecaplain et Florent Bernard