Thêatre-Spectacles

La 432

De Les Chiche capon
Mise en scène : Karim Adda et Raymond Raymonson
Avec Fred Blin, Patrick de Valette, Ricardo La Giudice et Matthieu Pillard

Création Lumière : Mathieu Bouillon

Infos & réservation

Théâtre des Béliers Parisiens
14 rue Sainte Isaure
75018 Paris
Tél. : 01 42 62 35 00
http://www.theatredesbeliersparisiens.com

Lu / Vu par

Jacques Paugam
Publié le 16 nov . 2013

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

 Si vous acceptez de laisser s'exprimer l'enfant qui est en vous...

Thème

La musique comme trait d'union entre les hommes, les générations et les cultures. Ce pourrait être une thèse en Sorbonne; avec les Chiche Capon, dès les premiers moments en coulisse, tout n'est que joyeuse folie.

Points forts

  • On rit aux éclats du début à la fin, ou presque.
  • Signe de l'originalité de ce spectacle, il n'est pas si facile que cela d'expliquer pourquoi on rit tant. Sans doute, du fait de la conjonction, avec effet multiplicateur, de toute une série d'éléments:

- Un comique gestuel permanent.

- Une complémentarité exceptionnelle entre les personnages très typés, représentés par ces quatre garçons.

- Une complicité rare avec le public, au point que tel ou tel comédien a du mal à ne pas s'interrompre, pour éclater lui-même de rire, quand il vient faire le pitre dans les rangs.

- Un sens évident de la formule, tellement dérisoire qu'elle fait rire: "Ils ne nous entendent pas dans le noir"...

- Une manière très incisive de se moquer de toute une série de poncifs sévissant, entre autres, dans le monde du spectacle: "Les musiciens transforment l'énergie universelle en énergie humaine"...

 - Un professionnalisme de tous les instants et dans tous les domaines. C'est fou, mais c'est une folie parfaitement conçue et gérée.

- Le tout coiffé d'une auto-dérision particulièrement sympathique:"Plus vous resterez, plus vous serez déçus"...

Points faibles

Un tout petit bémol: sans doute l'impact du groupe est-il moins fort quand il s'exprime à travers des chansons, fussent-elles très drôles. Heureusement, cette séquence "concert", qui vient en deuxième partie, est relativement courte.

En deux mots ...

J'avais très peur en allant revoir les CHICHE CAPON, car lorsque je les avais découvert, il y a six ans, ils m'avaient enthousiasmé: ils ne ressemblaient à personne et ils étaient formidablement drôles.
Et bien, je suis rassuré: ils ne ressemblent toujours à personne et ils sont toujours formidablement loufoques.
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.