Thêatre-Spectacles

20 000 Lieues sous les Mers

Magie, rêve et humour
De Jules Verne
Adaptation de Christian Hecq et Valérie Lesort
Mise en scène : Christian Hecq et Valérie Lesort
Avec Christian Gono, Christian Hecq, Nicolas Lormeau, Jérémy Lopez, Elliot Jenicot, Louis Arene, Cecile Brune (voix off)

Infos & réservation

Théâtre du Vieux-Colombier
21 rue du Vieux-Colombier
75006 Paris
Tél. : 0144398700
http://www.comedie-francaise.fr
Jusqu'au 8 novembre

Lu / Vu par

Jacques Paugam
Publié le 26 oct . 2015

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

Il s'agit donc de l'adaptation de l'oeuvre de Jules Vernes mais avec, il faut le reconnaître, beaucoup plus d'humour que dans "20000 lieues sous les mers" et aussi, dans laquelle, les animaux marins, devenus marionnettes, tiennent une place au moins aussi importante que les hommes.

Points forts

1. La rencontre avec une bande de comédiens grands enfants qui s'amusent comme des fous à créer de la magie:
           - magie, bien sûr (cf suite), à travers la manipulation des marionnettes.
           - magie dans la gestuelle. Je pense, par exemple, à Louis Arene dans le rôle de

Flippos, le second du Capitaine Nemo. Une sorte de Quasimodo déglingué, auteur de contorsions extraordinaires

Je pense également à Elliot Janicot, dans le rôle du serviteur "sauvage", effaré lorsqu'il découvre le mécanisme de la roue. Ou encore à la ballade des scaphandriers, en apesanteur.
            - magie par l'usage de la langue, oh combien rigolotte, inventée par le Capitaine Nemo pour servir de trait d'union entre un équipage venu du monde entier.

2 Personnellement, je n'ai jamais vu, de ma vie, un aussi beau spectacle de marionnettes:
            - d'abord, les poissons et monstres de mer ainsi animés sont de toute beauté, y compris, pour certains, dans leur monstruosité.
             - ensuite il y a une fluidité dans ces manipulations qui est stupéfiante.
             - et peut-être, surtout, l'animation de ces marionnettes crée des moments de poésie intense. Je pense, en particulier, au début, au ballet des petites méduses qui prend par moments des allures de feu d'artifice.

Points faibles

S'il faut vraiment pinailler: je dirais que le miracle perd un peu de son intensité au bout de 3/4H. On a le temps alors de se demander ce qui va se passer. Mais on reste quand même "pris" et le plus souvent subjugué.

En deux mots ...

1 Attention: dans la galaxie Comédie-Française, la Salle Richelieu, vaisseau amiral, n'a qu'a bien se tenir. Sa pièce de rentrée, "Père", d'August Strindberg, est certes de qualité, mais arrive loin derrière les deux superbes spectacles, tous les deux à la marge, proposés l'un au Studio-Théâtre, "Comme une pierre qui...", et l'autre, donc, ce "20000 lieues sous les mers", au Vieux-Colombier.

2 C'est certainement un formidable spectacle pour enfants. mais c'est aussi un superbe spectacle pour adultes. Allez-y en couple, en famille, en bande: c'est vraiment le type de bonheur qu'on aime partager.

Une phrase

Le Capitaine Nemo: " J'ai fait le bien que j'ai pu, le mal que j'ai dû".

L'auteur

C'est à Christian Hecq que l'on doit principalement cette adaptation de l'oeuvre de Jules Vernes.

Christian Hecq, c'est un phénomène, une sorte de Monsieur Ubu à la Comédie-Française. Clown, marionnettiste, manipulateur, c'est aussi un comédien capable d'exprimer de manière intense toutes les émotions et de donner à ses personnages une dimension rarement atteinte.

Je me souviens, par exemple, de lui dans le chef d'oeuvre de Feydeau, "Le fil à la patte": il happait complètement l'attention, au point qu'on ne voyait presque plus les autres...

Mais Christian Hecq ne s'est pas engagé seul dans cette aventure. Il a été secondé, pour l'adaptation et la mise en scène, par Valérie Lesort qui a, par ailleurs, conçu une extraordinaire série de monstres marins, dont toute l'équipe a appris à faire des marionnettes à l'agilité incroyable.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.