Culture-Tops soutient nos amis les libraires

Thêatre-Spectacles

Avanti

De Samuel Taylor
Adaptation de Dominique Piat
Mise en scène : Steve Suissa
Avec Francis Huster, Ingrid Chauvin, Thierry Lopez, Alice Carel, Romain Emon, Toni Librizzi

Infos & réservation

Théâtre des Bouffes-Parisiens
4, rue Monsigny
75002 Paris
Tél. : 0142969242
http://www.bouffesparisiens.com

Lu / Vu par

Jacques Paugam
Publié le 08 oct . 2015

Recommandation

4,0En prioritéEn priorité

Thème

A Rome où ils se rencontrent sur les traces des cercueils de leurs parents, un homme d'affaires américain, sûr de lui-même, et une comédienne anglaise, jolie, mais plus riche d'auto-dérision que de succès, vont surtout découvrir, devinez quoi ? L'amour, évidemment.

Points forts

Pas besoin de grand laïus, vous trouverez là tous les ingrédients d'un grand succès du théâtre de boulevard.

1 Le texte:
   - Une situation de départ étonnante.
   - Des personnages contrastés.
   - Des rebondissements à la pelle.
   - Une sorte d'ange gardien, mi clown, mi Monsieur Loyal, qui sauve toutes les situations, en montrant derrière des attitudes de farce une sagesse profonde.
   - Des "mots" bien sûr, et des images.

2 Tout cela servi par:
    - Une mise en scène au cordeau, rapide, sans fioritures.
    - Un décor somptueux qui fait rêver d'une escapade hyper-luxueuse à Rome.
    - Des lumières qui ont la délicatesse, la chaleur, les nuances de l'amour.
    - Une musique qui vous emporte, y compris l'emploi de cette mélodie sublime de Joni Mitchell, "Both Sides Now", immortalisée par le chagrin d'Emma Thomson dans "Love Actually".

3 La distribution:
      Elle tient bien la route.
      Avec mention spéciale à Thierry Lopez, formidable dans son rôle de sage déguisé en guignol.
      Il porte la pièce et reçoit à la fin une ovation méritée.

Points faibles

J'en vois quand même un: la fin, pied de nez à l'amour, très datée Amérique des années 60, où l'essentiel était souvent de préserver les apparences, et qui laisse un petit goût amer aux amateurs viscéraux de comédies romantiques.

En deux mots ...

1 Bravo à Dominique Piat pour cette adaptation "pétante" de la pièce de Samuel Taylor, même si elle n'a pas voulu ou n'a pas pu changer la fin, si tristement réaliste...

2 Quoi qu'il en soit, si vous voulez passer une très bonne soirée, hors du temps, joyeuse,  sans prétention mais sans vulgarité, alors n'hésitez pas...

Une phrase

"En Italie, nous disons: le mariage, c'est le cercueil de l'amour..."

Tweet Culture-Tops

Du grand théâtre de boulevard!

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.