Avanti

De
Samuel Taylor
Adaptation de Dominique Piat
Mise en scène
Steve Suissa
Avec
Francis Huster, Ingrid Chauvin, Thierry Lopez, Alice Carel, Romain Emon, Toni Librizzi
Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

Théâtre des Bouffes-Parisiens
4, rue Monsigny
75002
Paris
0142969242

Thème

A Rome où ils se rencontrent sur les traces des cercueils de leurs parents, un homme d'affaires américain, sûr de lui-même, et une comédienne anglaise, jolie, mais plus riche d'auto-dérision que de succès, vont surtout découvrir, devinez quoi ? L'amour, évidemment.

Points forts

Pas besoin de grand laïus, vous trouverez là tous les ingrédients d'un grand succès du théâtre de boulevard.

1 Le texte:
   - Une situation de départ étonnante.
   - Des personnages contrastés.
   - Des rebondissements à la pelle.
   - Une sorte d'ange gardien, mi clown, mi Monsieur Loyal, qui sauve toutes les situations, en montrant derrière des attitudes de farce une sagesse profonde.
   - Des "mots" bien sûr, et des images.

2 Tout cela servi par:
    - Une mise en scène au cordeau, rapide, sans fioritures.
    - Un décor somptueux qui fait rêver d'une escapade hyper-luxueuse à Rome.
    - Des lumières qui ont la délicatesse, la chaleur, les nuances de l'amour.
    - Une musique qui vous emporte, y compris l'emploi de cette mélodie sublime de Joni Mitchell, "Both Sides Now", immortalisée par le chagrin d'Emma Thomson dans "Love Actually".

3 La distribution:
      Elle tient bien la route.
      Avec mention spéciale à Thierry Lopez, formidable dans son rôle de sage déguisé en guignol.
      Il porte la pièce et reçoit à la fin une ovation méritée.

Quelques réserves

J'en vois quand même un: la fin, pied de nez à l'amour, très datée Amérique des années 60, où l'essentiel était souvent de préserver les apparences, et qui laisse un petit goût amer aux amateurs viscéraux de comédies romantiques.

Encore un mot...

1 Bravo à Dominique Piat pour cette adaptation "pétante" de la pièce de Samuel Taylor, même si elle n'a pas voulu ou n'a pas pu changer la fin, si tristement réaliste...

2 Quoi qu'il en soit, si vous voulez passer une très bonne soirée, hors du temps, joyeuse,  sans prétention mais sans vulgarité, alors n'hésitez pas...

Une phrase

"En Italie, nous disons: le mariage, c'est le cercueil de l'amour..."

Tweet

Du grand théâtre de boulevard!

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.