EN MAI, DEUX CHRONIQUES PAR SEMAINE SUR NAPOLÉON... EN PLUS DE TOUTES NOS CHRONIQUES HABITUELLES

Thêatre-Spectacles

Hotel Europe

De Bernard-Henry Lévy
Mise en scène : Dino Mustafic
Avec Jacques Weber

Infos & réservation

Théâtre de l’Atelier
1 Place Charles Dullin
75018 Paris
Tél. : 01 46 06 49 24
http://www.theatre-atelier.com
Publié le 29 sep . 2014

Recommandation

1,0A la rigueurA la rigueur

Que diable Jacques Weber est-il allé faire dans cette galère ? 

Thème

La scène se déroule à notre époque. Dans une chambre de l’Hôtel Europe à Sarajevo, un homme, journaliste ou écrivain, qui fut le témoin il y a 20 ans de la guerre fratricide serbo-croate, doit rédiger un discours sur l’Europe et son avenir, pour commémorer le centenaire de la guerre de 1914. 
Il a deux heures pour accomplir sa tâche mais au moment de prendre la plume, il est mystérieusement parasité par des souvenirs et des sensations qui l’empêchent d’écrire.

Points forts

1-La prestation de Jacques Weber, confronté à un texte très particulier. Il se donne entièrement dans ce monologue et sa performance personnelle est remarquable.

2-Le comédien dispose d'un ordinateur et évolue sur une bande son. Il navigue sur le net et les images glanées ainsi sont projetées en fond de scène, ce qui allège la pesanteur de l' atmosphère.

3-Les sujets politiques abordés sont, en eux-mêmes,  dignes d’intérêt : l’incapacité de nos politiques européens face aux crises, l’indifférence ambiante face à la souffrance, nos sociétés otages de l’information diffusée, la montée du racisme …

Points faibles

1-La manière dont BHL défend ses idées est profondément irritante : on doit faire face à une bouillie intello, avec prolifération de pensées philosophiques, et une multitude de références qui perdent le spectateur.
S'ajoute à cela une accumulation de critiques et de dénonciations sans finesse. Et sans qu'apparaisse de perspective de solution.

2-Le phrasé n’est agréable ni à entendre, ni à écouter. On a parfois une impression de cacophonie.

3- Le décor épuré est trop rigide. Le lit, le bureau, la baignoire glissent bruyamment sur des rails, avec difficulté.

4-Préparez-vous à subir une avalanche de « name-dropping ». 

5- Et il n'est pas interdit de voir un signe de mégalomanie dans le fait que BHL soit allé jusqu'à habiller Jacques Weber en costume noir et chemise blanche, ouverte jusqu’au nombril. On a l'habitude d'un Weber plus viril...

En deux mots ...

Je ne suis pas certaine qu'un tel spectacle fasse avancer les choses.

Et j’ai, personnellement, ressenti un malaise croissant. Etre le témoin intrusif des idées bouleversées d’un homme en colère m’a perturbée.

L'auteur

Personnalité hautement médiatique, Bernard-Henry Lévy fut, en son temps, l’un des fondateurs du mouvement des "nouveaux philosophes".
Ses actions et ses oeuvres sont souvent controversées. 
"Hotel Europe" est sa deuxième pièce de théâtre, après "Le Jugement dernier", montée en 1992.

Commentaires

Pierre Sidon
Le 04 oct. 2014
à 10h21

La pièce de BHL peut certes prêter à discussion mais votre critique gagnerait en crédibilité à laisser au vestiaire votre irritation personnelle envers l'auteur. Vous êtes perturbée, dîtes-vous, par les idées d'un homme en colère ? Si vous ne vous improvisiez pas critique de théâtre on serait interessé de savoir pourquoi. Mais dans votre position on s'inquiète pour votre carrière : le monologue d'Hamlet ? Grotesque. La harengue d'Henri V ? Assourdissante... Enfin vous n'êtes pas "certaine que cette piece fasse avancer les choses". Il semble donc bien que vous parliez politique. Mais si c'était simplement une tentative de théâtre ? Mais ce n'est manifestement pas votre rayon.

Jacques Paugam
Le 05 oct. 2014
à 13h14

Je respecte évidemment votre façon de voir mais je trouve votre commentaire bien condescendant à l'égard d'une collaboratrice dont l'intelligence et la culture sont reconnues par tous ceux qui l'on rencontrée...

SHLOMO
Le 12 oct. 2014
à 20h34

comment vous compare SHEKSPIR avec bla bla BHL

JP Demazure
Le 15 oct. 2014
à 18h14

"la pièce s'arrête plus tôt faute de spéctateurs"...
http://www.lexpress.fr/culture/scene/la-piece-de-bhl-s-arrete-plus-tot-q...

Parfois il vaut mieux se taire et passer pour un c..
que l'ouvrir et ne laisser aucun doute la dessus.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.