Culture-Tops soutient nos amis les libraires

Thêatre-Spectacles

Irma la Douce

De Alexandre Breffort
Mise en scène : Nicolas Briançon
Avec Marie-Julie Baup, Lorànt Deutsch, Nicole Croisille

Infos & réservation

Théâtre de la Porte Saint Martin
18 Boulevard Saint Martin
75010 Paris
Tél. : 0142080032
http://www.portestmartin.com
Jusqu' au 31 décembre 2015
Publié le 12 oct . 2015

Recommandation

1,0A la rigueurA la rigueur

Thème

Irma est une fille de joie.
Nestor son souteneur est amoureux d'elle et jaloux de tous ses clients.

Pour les évincer, il invente un "bienfaiteur " qui n'est autre que lui même sous le déguisement d'un barbu.
La piéce tourne autour de cette supercherie. 

Elle est portée par une quinzaine de comédiens qui chantent des chansons populaires des faubourgs parisiens des années 50.

Points forts

1 Le scénario et les situations imaginés en 1956 par Alexandre Breffort sont originaux et drôles.

2 La mise en scène, les décors et les lumières sont à la hauteur du très grand talent de Nicolas Briançon: la scène des étoiles et celle des lampes de poche, et le décor des toits de Paris, par exemple.

3 Les musiciens sur scène sont excellents dans leur interprétations, par exemple, des grands airs imaginés pour Piaf : « La vie en rose », « L’hymne à l’amour», « Milord » (rien que ça !).

4 Mais, curieusement (cf plus bas), les scènes les plus réussies sont des scènes non chantées. En particulier celle où Philippe Vieux incarne un juge, délirant de drôlerie; et celle des bagnards qui, elle aussi, vaut son pesant d'or.

Points faibles

1 Les voix.
Qu'il est difficile, même pour un excellent comédien, de bien chanter!
 - La voix de Lorànt Deutsch a peu de volume, manque de justesse et d'amplitude.
    Et le peu de charisme de cette voix légère déteint sur son personnage dont nous nous détachons lentement mais sûrement....

2 Le casting:
- La jolie et talentueuse Marie-Julie Baup ressemble plus à une sage étudiante qu'à notre Irma, malgré ses bas résille et sa guêpière.
- Les interventions de Nicole Croisille en patronne de bar cassent le rythme de la pièce : dommage, elle ne chante pas beaucoup!
- Le choix des acteurs n'est pas ici convaincant. 

En deux mots ...

Il y a là une sorte d'atteint au patrimoine national: "Irma La Douce" est une "fabrication française", qui a connu beaucoup de succès, non seulement  à Paris mais aussi à Londres et à Broadway. 

Cette comédie musicale fut adaptée au cinéma, en 1963, par Billy Wilder, dans un film remarquable avec, en vedettes,  Jack Lemmon et Shirley MacLaine.

Là, on descend de plusieurs crans. Toutes ces chansons méritaient de grands interprètes. On y est pas... 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.