Thêatre-Spectacles

Je suis Fassbinder

N'est pas Fassbinder qui veut...
De Falk Richter
Création du Théâtre National de Strasbourg (2016)
Mise en scène : Stanislas Nordey et Falk Richter
Avec Judith Henry, Dea Liane, Stanislas Nordey, Laurent Sauvage et Vinicius Timmerman

Infos & réservation

Théâtre du Rond Point
2bis avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris
Tél. : 01 44 95 98 21
https://www.theatredurondpoint.fr/
ATTENTION: dernière, le 28 avril.

Lu / Vu par

Louis Bertrand Raffour
Publié le 26 avr . 2019

Recommandation

1,0BofBof

Thème

Allemagne, années 70,  la Fraction Armée Rouge terrorise le pays. Rainer Werner Fassbinder participe à un film documentaire,  'L'Allemagne en Automne', qui témoigne de cette période de terreur en s'interrogeant sur la montée d'un régime contraint qui, confronté à la menace terroriste, pourrait s'éloigner de la démocratie et renier des libertés fondamentales.

Dans ce cadre, la pièce met en scène le huis clos d'un vrai/faux Fassbinder et sa troupe tentant une nouvelle expression cinématographique de leurs craintes, de leur désarroi, de leurs déshérences.

L'alcool omniprésent, le sexe hyper réaliste et la dérision permanente animent les échanges d'une troupe à la dérive et les fulgurances déjantées d'un Fassbinder en révolutionnaire impuissant.

Points forts

  • Les acteurs : ils sont tous justes et réussissent à nous embarquer dans leur monde illusoire et en lente perdition. Une mention particulière  pour Stanislas Nordey (Stan alias Fassbinder) en chef de bande grunge et dépité et à Laurent Sauvage qui campe une mère de Fassbinder, alcoolisée et réactionnaire, presque plausible. On oubliera les circonvolutions de Vinicius (Vinicius Timmerman) le sexe à l'air, tentant une vaine masturbation, pour ne retenir que son talent de crooner.

Points faibles

  • La pièce imbrique, dans un même huis clos, les fulgurances d'un cinéaste engagé, les soubresauts d'une société traumatisée par le crime et le terrorisme, la souffrance d'une jeunesse égarée, la révolution sexuelle et la quête inachevée de l'homosexualité, une analyse politique digne d'un café de commerce (« ce qui serait le mieux, en ce moment, ce serait un maître autoritaire qui serait très bon, gentil et juste »).  
  • FassFassbinder a construit une œuvre cinématographique et théâtrale puissante, véritable kaléidoscope d'une société en pleine transformation, en proie à tous les doutes. 'Je suis Fassbinder' – la pièce – piétine et brise ce kaléidoscope. Milles morceaux de verre ne font pas une pièce. Même si certains ont un indéniable éclat.

En deux mots ...

Une époque déboussolée, une pièce aussi.

Un extrait

« Il n'y a pas de pièce, ça là, ce n'est pas une pièce, ça, là, c'est la vie [...]. Rien ni personne n'a aucun sens. »

Stanislas alias Fassbinder 

L'auteur

(et metteur en scène)

Falk Richter, né à Hambourg en 1969, est l'un des auteurs et metteurs en scènes contemporains les plus importants. Il travaille depuis 1994 pour de nombreux théâtres nationaux et internationaux renommés, comme, entre autres le Deutsches Schauspielhaus à Hamburg, le Schauspielhaus de Zürich, le Schauspiel de Frankfurt, la Schaubühne à Berlin, le Maxim Gorki Theater à Berlin, l'Opéra de Hambourg, l'Opéra national d'Oslo, le Toneelgroep  à Amsterdam, le Théâtre national de Bruxelles, la Ruhrtriennale, le festival de Salzbourg et le festival d'Avignon.

Parmi ses textes les plus célèbres et les plus reconnus, on compte Dieu est un DJ, Electronic City, Sous la glace et Trust. Ses pièces, qui se font les témoins d'une brûlante actualité, sont traduites dans plus de 30 langues et sont jouées dans le monde entier. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.