EN MAI, DEUX CHRONIQUES PAR SEMAINE SUR NAPOLÉON... EN PLUS DE TOUTES NOS CHRONIQUES HABITUELLES

Thêatre-Spectacles

La gueule de l’emploi

De Serge Da Silva
Mise en scène : Maxime Lepelletier
Avec Serge Da Silva, Laurent Hugny et Nicolas Ragni

Infos & réservation

Théatre Mélo d'Amélie
4 rue Marie Stuart
75002 Paris
Tél. : 01 40 26 11 11
http://www.lemelodamelie.com
Jusqu'au 21 décembre 2014: du mardi au samedi, à 20h; le dimanche, à 17h30
Publié le 02 oct . 2014

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

Thème

Lorsqu'un arriviste prêt-à-tout, un chômeur de longue durée et un fou d'arts martiaux se présentent, en même temps, pour décrocher le même emploi, tout peut arriver... Surtout le pire !
L'annonce précisait "costume et cravate obligatoires". Les trois hommes s'y sont pliés, à leur façon. 
Entre mensonges, trahisons et coups bas, chacun va devoir montrer qu'il a plus que les deux autres la gueule de l'emploi !

Points forts

1- Des comédiens excellents qui déploient une énergie communicative. Le casting hétéroclite est parfait : Nicolas Ragni (Julien Legendre), en arriviste prétentieux prêt à éliminer tout postulant; Laurent Hugny (Frank Personne), en gentil looseur; et Serge Da Silva (Didier Sanchez), qui joue un fanatique d’arts martiaux obsédé par les femmes. Si les traits sont forcés, les comédiens rendent leurs personnages réalistes et attachants.  

 2- Un texte drôle, qui monte crescendo, jusqu’à l’hystérie. L'écriture est fine et les trouvailles sont nombreuses; concernant, entre autres, la tenue vestimentaire très « personnelle » de Didier, le téléphone première génération de Frank ou les coups bas de Julien.

 3- Une mise en scène intelligente. Si l’action a lieu principalement dans un décor unique (la salle d’attente pour l’entretien), les allées et venues des personnages permettent de dynamiser la pièce, en jouant sur des dialogues à deux ou à trois.

La scène de l’entretien collectif, avec ses jeux de lumières, est particulièrement réussie.

Points faibles

Un manque de confort pour les spectateurs tout comme pour les comédiens. Mal installés sur des bancs, et sans climatisation, la fin était attendue avec impatience, malgré la qualité de la pièce, pour pouvoir respirer à nouveau...

En deux mots ...

Une comédie réussie, à la fois drôle et corrosive, sur le monde de l'entreprise et du  recrutement. Si ces 3 candidats n’ont probablement pas la « gueule de l’emploi », ils ont certainement la « gueule pour nous faire passer une excellente soirée » !

L'auteur

Serge Da Silva écrit sa première pièce « 9MM parabellum », en 1995. Viendront ensuite « Fils de Geek » et « Attentifs Ensemble » restées inédites pour l’instant. Il prête aussi sa plume à la télévision et aux jeux vidéo en développant des synopsis et des sketchs.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.