Thêatre-Spectacles

L'Autre

De Françoise Gillard
Conception Françoise Gillard et Claire Richard
Avec Françoise Gillard, Benjamin Jungers, Elliot Jenicot, Claire De La Rüe Du Can, Christophe Montenez

Infos & réservation

Théâtre du Vieux-Colombier
21 rue du Vieux-Colombier
75006 Paris
Tél. : 0144398700
http://www.comedie-francaise.fr

Lu / Vu par

Jacques Paugam
Publié le 16 fév . 2015

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Ce spectacle, très particulier, est fondé sur le principe du décloisonnement des arts avec, pour pivot, la danse. Il fait suite à un premier spectacle dansé, très singulier, créé au même endroit, en 2010, par le même tandem.

A en croire ses conceptrices, il aurait pour vocation de réinventer, à travers la danse, "le rapport au corps" et, surtout, d'aller à la rencontre de l'Autre, dans sa différence, en donnant toute sa place au collectif.

Points forts

1 Il y a, dans ce spectacle, quelques moments privilégiés, très intenses, où l'on a l'impression de découvrir, grâce à la gestuelle, quelque chose sur la violence des rapports à l'Autre, l'urgence et le chaos qui dominent parfois nos vies.
   J'en vois, en particulier, trois:
        - la tendresse de la rencontre entre deux femmes et l'extraordinaire sensualité qui émane du frottement léger de leurs nuques.
        - les jeux de corps, en couples, sur une pathétique et fabuleuse chanson d'Antony and The Johnsons.
        - le désarroi d'un homme, saisi à travers une désarticulation frénétique de son corps.

2 Ces très beaux moments m'ont rappelé les exercices du Living Theatre, dans les années 60-70.
   Cela donne aussi, parfois, l'impression de tenir de la tradition japonaise la plus épurée.

Points faibles

1 Dans l'ensemble, c'est très intello, très conceptuel, comme on dit aujourd'hui. Il suffit de lire la déclaration d'intention des conceptrices pour éprouver de vives inquiétudes. Kant n'était pas plus abscons dans "La Critique de la Raison Pure"...
   Qu'il me soit permis de préférer cette petite merveille de simplicité et d'auto-dérision, "La Dame aux Jambes d'Azur", de Labiche, que la Troupe du Français propose, au même moment, au Studio-Théâtre.

2 C'est très intello mais, en même temps, la chute finale, à mon sens très mauvaise, n'est pas loin de la vulgarité.

3 Trop souvent, il s'agit d'une chorégraphie qui tient plus de la gymnastique que de la danse.
    Ceci étant, j'aimerais voir ce que donnerait ce spectacle interprété par la Compagnie de Philippe Decouflé... 

En deux mots ...

1 C'est manifestement un spectacle curieux: imaginez des bouddhistes qui auraient été séduits par les Rolling Stones avant de s'enfoncer dans les textes de Lacan...

2 Et un spectacle trop souvent gratuit. Mais, je le répète, sauvé par quelques moments exceptionnels que vous n'oublierez pas de sitôt.

Une phrase

Entendu dans les quelques minutes de parole, à côté, aussi, de poncifs post-sartriens:

    "L'Autre, c'est ce que je ne connais pas de moi"... Pas mal, non ?

L'auteur

Les deux conceptrices:

- Françoise Gilard est membre de la troupe de la Comédie-Française depuis 18 ans, et sociétaire depuis 2002.

- Claire Richard, danseuse, travaille sur la gestuelle des comédiens, pour des projets théâtraux. Elle a déjà collaboré trois fois avec la troupe de la Comédie-française.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.