Thêatre-Spectacles

LES BEAUX

De Léonore Confino
Mise en scène : Come de Bellescize
Avec Elodie Navarre Emmanuel Noblet

Infos & réservation

Théâtre du Petit Saint-Martin
17 rue René Boulanger
75010 Paris
Tél. : 01 42 45 53 66
http://www.theatre-portestmartin.fr
Du mercredi 18 septembre jusqu'à la fin 2019 à 21h00

Lu / Vu par

Jean-Pierre Hané
Publié le 29 nov . 2019

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

 « Obsolescence programmée du couple »

Ils s’aiment, ils sont beaux, ils se le disent et se le redisent, ils ont une vie idéale, c’est un couple parfaitement heureux… Mais ils ne sont pas vrais, ils parlent et jouent comme des poupées que leur petite fille anime avec anxiété. Alternant entre la vision de l’enfant et la réelle déchirure de ce jeune couple, celui-ci se dévoile, se déchire, s’atomise en libérant une parole trop longtemps étouffée par le poids d’une vie moderne qui les a éloignés, presque déshumanisés.

Points forts

- Un texte ciselé par Leonor Confino, cru, dense alternant la violence et la bouffonnerie avec cruauté et élégance.

- Une interprétation énergique, authentique, puissante et débridée dirigée avec intelligence et jubilation par Côme de Bellescize.

- Que reste-t-il de nous quand la vie de tous les jours nous a entièrement dévoré ? Quand, à force de petits mensonges, de lâchetés, d’omissions bienveillantes, de rancunes insidieusement infiltrées, les petites choses du quotidien sont venues rongées le regard qu’on pose sur l’être aimé qu’on va tant détester jusqu’à ce que la violence verbale - avant d’être physique - éclate. De ce sujet si brûlant dans notre actualité, Léonor Confino réussit le tour de force d’en faire une comédie acide qui bouscule autant qu’elle fait rire.

Points faibles

La fin qu’on ne saurait dévoiler mais qui à mon sens bride le spectateur dans sa perception du conflit, on aurait aimé laisser notre imagination s’imprimer sur la dernière page de ce couple.

En deux mots ...

Ce spectacle nous parvient comme une petite gifle pour réveiller nos sentiments parfois trop anesthésiés par une vie et des préoccupations du quotidien qui nous éloignent de notre nature profonde. Le couple peut nuire gravement à la santé si on s’oublie trop pour l’autre. Une belle réflexion sur la violence et la pression d’une société chronophage de nos sentiments.

Un extrait

LUI : « Quand j’étais petit, le saumon c’était rare, c’était chic. Et puis bam, ils ont lancé l’élevage intensif, même les enfants en bouffent à la cantine. Tu as suivi la courbe du saumon : tu t’es dévaluée »

L'auteur

Comédienne, Léonor Confino est l’auteure également de 6 pièces dont les thèmes récurrents sont le couple, le travail et la famille. Engagée dans des ateliers d’écriture auprès de différents publics, elle nourrit ses créations de son contact rapproché avec la société. Nommée deux fois aux Molières dans la catégorie des auteurs francophones, elle est aujourd’hui une figure incontournable de la scène nationale et des écritures contemporaines.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.