Thêatre-Spectacles

LES PATES A L’AIL

FLAGRANT DELIT D’AMITIE
De Bruno GACCIO, Philippe GIANGRECO, Jean-Carol LARRIVE
Mise en scène : JEAN-CAROL LARRIVE
Avec Bruno GACCIO, Philippe GIANGRECO

Infos & réservation

LA SCENE PARISIENNE
34 rue Richer
75009 Paris
Tél. : 01.40.41.00.00
Du 3 Octobre 2019 au 31 Décembre, les jeudi , vendredi et samedi à 19 heures

Lu / Vu par

Jean-Pierre Hané
Publié le 08 nov . 2019

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Ils se connaissent depuis 60 ans. Ils sont inséparables, amis, complices. Ils se voient une fois par mois et en bons italiens, ils se retrouvent pour partager « des pâtes à l’ail », dîner au menu invariable pour célébrer ce rituel immuable. Ils se disent tout, depuis toujours, mais ce soir l’un a une nouvelle qui va tout bouleverser et demander une preuve d’amitié aux conséquences irrémédiables.

Points forts

- Il y a la force et le rythme de l’écriture des trois auteurs qui sur un sujet aussi sensible que « le droit à mourir dans la dignité » réussissent à écrire une comédie dans laquelle le rire est employé comme l’arme de réflexion massive en soulevant un problème de société majeur sans jamais céder au pathos de la situation. 

- La complicité des trois compères (les deux comédiens et leur metteur en scène) est un régal. 

- La direction d’acteur de Jean-Carol Larrivé, tout en subtilité, sait se faire aussi discrète qu’efficace.

- L’interprétation sobre, sincère et attachante de Bruno Gaccio et Philippe Giangeco emporte la salle dès le lever de rideau jusqu’au dénouement. On est heureux de redécouvrir le talent de ces deux comédiens formidables et généreux. 

- C’est dans un décor chaleureux qu’on entre dans le spectacle comme chez soi. 

- Ce qui arrive sur le plateau nous arrive à nous aussi et notre empathie est immédiate.

- On est touché et c’est bon.

Points faibles

Malheureusement, je n’en ai pas à offrir.

En deux mots ...

Une salle enthousiaste au point de battre des mains pendant dix minutes de rappel est la marque d’un spectacle populaire de qualité dans le meilleur sens du terme. Sous le manteau de la comédie se dissimule un sujet de société bouleversant autant que brûlant qui jette aux orties en trois phrases l’expression imbécile de « suicide assisté ».

Dans cette comédie tendre, pudique, virile s’expose la question de l’amitié quand l’inéluctable est annoncé. 

Que faire, que dire ? Les petits secrets, les gros mensonges, ceux faits par tendresse, par pudeur sont-ils de mises ou bien l’amour de l’autre l’emporte-t-il sur tout. Le pari d’une comédie protéiforme sur le courage et le don de soi est une réussite dans ce tout nouveau théâtre qui vient d’ouvrir ses portes et dont l’ouverture est un bon signe pour la santé et la vivacité du théâtre. Ce spectacle fait honneur à Beaumarchais quand il disait : « Je me presse de rire de tout plutôt que d’en pleurer ». Surtout ne le manquez pas. Merci à eux.

Un extrait

« On mange des pâtes, on boit un coup de Barolo et au café… je te tue, et je rentre chez moi ? »

« Tu vas te barrer avec toute mon enfance ? »

L'auteur

Ils sont trois. 

Bruno Gaccio
Révélé par Petit Théâtre de Bouvard à la télévision, comédien, auteur de 4 pièces de théâtre, auteur de nombreux sketches il est un des grands ordonnateurs des « guignols de l’info » sur Canal Plus et écrivain à ses heures perdues (il en a si peu que c’est un exploit). Il renoue avec les planches 20 ans après pour notre plus grand bonheur.

Philippe Giangeco
Comédien, auteur de la série « H », réalisateur, producteur ce touche à tout de génie est aussi l’ami d’enfance de Bruno Gaccio et ce cadeau de retrouvailles qu’il se font de jouer ensemble est un joli cadeau pour nous spectateurs.

Jean-Carol Larrivé
Photographe, comédien, il est aussi le scénariste de « Une famille formidable » sans compter les nombreuses sagas et téléfilms qu’il écrit pour France 2 ou TF1. C’est aussi un grand documentariste pour Arte et France 5.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.