Thêatre-Spectacles

L’être ou pas

De Jean-Claude Grumbert
Mise en scène : Charles Tordjman
Avec Pierre Arditi et Daniel Russo

Infos & réservation

Théâtre Antoine
14 boulevard de Strasbourg
75010 Paris
Tél. : 0142087771
http://www.theatre-antoine.com
Jusqu’au 27 mars 2015 : Séances du mardi au vendredi à 19h00
Publié le 18 mar . 2015

Recommandation

3,0BonBon

Thème

« L’être ou pas ? », c’est bien de cela dont il est question entre ces deux voisins de paliers. L’un est né juif. Il est à l’aise, affairé, et mène une vie agréable sans se poser aucune question métaphysique. L’autre ne l’est pas. Mais il est en permanence interrogé sur la question juive par sa femme qui vit l’actualité à travers internet. Au cours de rencontres dans l’escalier, il n’a de cesse d’interpeler son voisin qui lui semble être l’interlocuteur idéal …mais il lui faudra aller jusqu’à la conversion « pour en finir avec la question juive ! » (titre initial de la pièce qui, étant donné les circonstances, en est devenu le sous-titre).

Points forts

- Daniel Russo porte la quête incessante de sa femme sur la question juive de façon incroyable. Il devient lui-même inquiet, tourmenté. Sa transformation, au cours de la pièce, en juif américain est saisissante.

Pierre Arditi tient, avec hauteur et suffisance, son rôle de voisin de palier auto-satisfait et quelque peu encombré par cette curiosité incessante qui trouble sa tranquillité et qu’il traite avec quelque légèreté.

- Au centre de la scène, l’entre-deux étages d’un escalier très blanc et très massif dans un immeuble moderne et cossu : c’est le décor immobile dans lequel les deux acteurs, d’âge mûr et de gabarit semblable, habillés de gris foncé, se rencontreront au gré de leurs allées et venues tout au long de la journée ou de la nuit.

- Il est possible de traiter de la question juive avec légèreté. Cette pièce en fait la preuve. Elle aborde en vrac, rapidement, les nombreux clichés et préjugés dans lesquels la société enferme tout groupe social supposé avoir ses propres règles, en l’occurrence: la finance, la manipulation des médias, la circoncision, le racisme, la Palestine… Les réponses dédramatisent et contournent avec aisance et humour les questions. C’est absolument nécessaire; est-ce suffisant ?

Points faibles

Le côté « Talmud, Tora pour les nuls » : des évocations successives qui, à l’aide de jeux de mots et de quiproquos, effleurent la question du ou des communautarismes.

En deux mots ...

La question juive est bien le sujet de cette oeuvre. Il est pourtant un intervenant que l’on ne voit pas durant la pièce mais dont la présence est troublante : il s’agit d’internet. C’est de là que sortent toutes les informations, justes ou fausses, que Daniel Russo cherche à valider auprès de son voisin, en l’occurrence relativement défaillant. C’est de là aussi que vient l’information de savoir qui est juif ou qui ne l’est pas. Dérangeant, non ?

Une phrase

"Vous êtes juif ? C’est quoi au juste?"

L'auteur

Jean-Claude Grumberg, écrivain et scénariste, est l’auteur d’une trentaine de pièces de théâtre. Il a reçu le grand prix de l'Académie française en 1991, le grand prix de la SACD pour l'ensemble de son œuvre en 1999, le Molière du meilleur auteur dramatique pour « Zone libre » en 1991, et pour « L'Atelier » en 1999.

Il a déclaré au sujet de cette pièce « Je signale à ceux que la question continuerait à tarauder qu'un professeur émérite d'Harvard a répertorié à ce jour 8612 façons de se dire juif. Ne se reconnaissant dans aucune, il a déclaré à la presse qu'il poursuivait ses recherches. Je m'associe modestement, mais de tout mon cœur, à sa quête. »  

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.