Thêatre-Spectacles

Macbeth (The Notes)

Voyage intime au coeur d'un chef d'oeuvre
D'après Macbeth, de William Shakespeare
Mise en scène : Dan Jemmett
Avec David Ayala

Infos & réservation

Bouffes du Nord
37 bis Boulevard de la Chapelle
75010 Paris
Tél. : 0146073450
http://www.bouffesdunord.com/
Attention dernières les 12,13 et 14 novembre
Publié le 10 nov . 2015

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Un metteur en scène monte Macbeth. Avant la première, il s'appuie sur ses notes prises au cours des répétitions pour donner à la troupe ses derniers conseils et leur traduire sa vision novatrice du théâtre de Shakespeare. 

Points forts

1 Formidable leçon de mise en scène de Dan Jemmett et David Ayala. On approche Shakespeare au travers des notes et du jeu d'un homme passionné, très "physique", qui entraîne les comédiens, les techniciens et l'équipe artistique dans sa quête de la perfection. 

Car sa vision -purement personnelle puisqu'il s'agit du théâtre de la distorsion (mise en abîme, refusant le réalisme et négligeant accessoires et décors)- est déroutante mais cohérente. Son débit fiévreux, ponctué de références littéraires et artistiques, cède toutefois le pas à des minutes de paix suspendue lorsqu'il interprète brillamment, dans un halo de lumière, un personnage de la pièce. 

2 Une performance de David Ayala qui mène son spectacle d'une heure et demie sans reprendre son souffle ni rompre le rythme.
On est suspendu au jeu de l'homme qui monte sa pièce comme s'il jouait sa vie. 
Il est à la fois le metteur en scène visionnaire, brouillon et érudit, de sa vison du théâtre de "la distorsion" et le brillant acteur de passages de la pièce. Possédé par son texte, il s'énerve, conseille, donne à sentir et à oser, mime volubile et bruiteur virevoltant. Ses mains accompagnent son esprit bouillonnant, jouant elles aussi leur partition. 

Avec la pièce la plus noire de Shakespeare, il réussit à nous faire rire. 

3 Economie maximale de moyens en ce qui concerne le décor. La scène est vide, à l'exception d'une petite table et d'une chaise laissant toute la place à l'artiste et à son cahier de notes. 

Points faibles

Je n'en vois pas.

En deux mots ...

Shakespeare toujours renouvelé. On découvre le travail d'élaboration d'une pièce, la passion que dégagent ces moments mystérieux pour les spectateurs. La pièce s'ouvre ainsi à notre compréhension. C'est captivant et servi par la grâce d'un acteur de talent. Et on rit dans le théâtre des Bouffes du Nord, de cette pièce dans la pièce. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.