Thêatre-Spectacles

Mademoiselle Julie

Dangereux à vivre, passionnant à voir
De August Strindberg
Mise en scène : Nils Ohlund
Avec Jessica Vedel, Carolina Pecheny, Fred Cacheux, Nils Ohlund

Infos & réservation

Théâtre de Poche Montparnasse
75 Boulevard du Montparnasse
75006 Paris
Tél. : 0145445021
http://www.theatredepoche-montparnasse.com
Jusqu'au 18 mars: du Mardi au Samedi à 21h et le Dimanche à 15h.

Lu / Vu par

Yolène Bahu
Publié le 22 fév . 2018

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

La fille d’un Comte, Mademoiselle Julie, profite du voyage de son père pour fêter le solstice d’été au château avec légèreté. Elle se laisse emporter par l’ivresse de la fête, invite à danser Jean, un valet promis à Kristin, la cuisinière, et engage un jeu de séduction malsain qu’elle souhaite dominer. Elle ira jusqu’à s’abandonner dans les bras de Jean, cachée dans les cuisines du château. 

Cependant, aux premières lueurs du jour, quand la ferveur s’essouffle, après s’être laissée guider par ses désirs, elle ne parvient finalement pas à s’affranchir de l’ordre établi, et ne peut supporter l’idée d’être vue par ses convives comme une aristocrate humiliée par un homme d’un rang inférieur. Les rôles s’inversent. Son domestique la méprise, la soumet. La perte de sa seule véritable richesse, l’image qu’elle renvoyait aux autres, la mène inéluctablement à une fin tragique, dictée par les mots d’un autre.

Points forts

  • Le jeux des acteurs est excellent, et tout particulièrement celui de Jessica Vedel qui nous emporte complètement dans les vagues de ses émotions les plus intenses et extrêmes.
  • La pièce est un huit clos nocturne, jouée dans une toute petite salle, permettant d’être au plus près des acteurs et de ressentir les sentiments s’affoler, la tension monter.

Points faibles

Le décor est très minimaliste et les comédiens jouent parfois sans accessoires mais tout en faisant comme s’ils étaient présents. Ce choix de mise en scène me laisse perplexe…

En deux mots ...

Ce huis clos nocturne place le spectateur face aux jeux de séduction que nous avons tous connus un jour ou aurions aimé connaitre: puissants, enivrants , grisants, mais pouvant mal finir… Il est aussi une parfaite démonstration des carcans dont nous ne parvenons pas toujours à nous affranchir malgré un désir intense.

Un extrait

- « Jean: Vous haïssez les hommes, Mademoiselle Julie?
- Mademoiselle Julie: Oui! Presque tous! Mais parfois- quand la faiblesse me prend - et la débilité- oh…!
- Jean: Vous me haïssez aussi?
- Mademoiselle Julie: Au-delà de tout! Je voudrais que vous creviez comme une bête. »

L'auteur

Ecrivain dramaturge et peintre suédois, August Strindberg (1849- 1912) est l’un des pères du théâtre moderne. Son oeuvre dramatique, considérable, comporte une soixantaine de pièces. Sa vie et son oeuvre se confondent souvent. Mademoiselle Julie en est l’exemple. Quatrième d’une fratrie de huit enfants, il est issu du mariage d’Oscar Strindberg avec sa domestique Nora Norling, et restera marqué par une enfance instable.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.