Thêatre-Spectacles

Mais n’te promène donc pas toute nue !

Une formidable interprétation
De Georges Feydeau
Mise en scène : Virgil Tanase et David Legras
Avec Magali Bros (Clarisse Ventroux),Denis Barré (Victor et Romain de Jaival), David Legras (Ventroux), Raphael d’Olce ou Anthony Cochin (Hochepaix)

Infos & réservation

Le Lucernaire
53 rue Notre Dame des Champs
75006 Paris
Tél. : 0145445734
http://www.lucernaire.fr
Jusqu'au 27 août: Du Mardi au Samedi, à 20h

Lu / Vu par

Bruno David
Publié le 04 juil . 2016

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

La femme du député Ventroux a la fâcheuse manie de se promener chez elle en tenue légère. Ce travers entretient un conflit permanent entre les deux époux, jusqu’à provoquer chez le mari des comportements excessifs et systématiques, car il n’arrive jamais à se faire à cette habitude si naturelle de son épouse. 

Feydeau qui se hâtait toujours de mettre en présence les personnages qui ne devaient pas se rencontrer, organise un défilé imprévu de personnalités. Malgré les efforts redoublés du député pour conserver les apparences et maintenir sa femme loin des regards extérieurs, Clarisse - tel un diable sortant inlassablement de sa boîte et qu’on ne peut contenir sous son couvercle - n’aura de cesse de le rappeler à sa nature corporelle, contrariant ainsi ses ambitions politiques...

Points forts

Si la pièce est un grand classique, mainte fois jouée, cette nouvelle mise en scène est captivante. Non pas par les dessous de Clarisse, mais grâce à des acteurs extrêmement vifs, joyeux et très, très drôles.Le rythme est alerte, sans pauses ni essoufflements, pour donner une occasion de rire du début à la fin.

Au-delà de l’histoire qui en elle-même est amusante, c’est vraiment le jeu des acteurs qui est extraordinaire. David Legras (Ventroux) fait preuve d’un talent qui rejoint, sans imitations ni singeries, à la fois Charlie Chaplin et Louis de Funès; sans oublier une diction qui tient le spectateur rivé sur ses propos. Le sérieux de sa consternation est tel qu’on en rit encore plus. Enfin l’expressivité de son visage est, à elle toute seule, un spectacle. Et tout cela sans jamais être ni caricatural, ni excessif. Un très grand comédien. Il n’est pas seul car Magali Bros, entrainée par le talent de David, se révèle une partenaire de haut niveau, avec un caractère bien déterminé, complétant avec talent le zèle mis en œuvre pour nous faire rire. Il faut également rendre hommage à l’habileté et au talent de Denis Barré qui interprète superbement deux rôles différents,  contribuant largement au déroulement comique de la pièce. Raphael d’Olce, participe, aussi, par son jeu précis et sensible, à l’harmonie du tout. 

Il y a, là encore, une sorte de « sport » dans l’engagement de tous, avec une belle récompense pour les spectateurs. Bravo et merci aux artistes ! (On aurait envie d’y retourner !)

Points faibles

Absolument rien de faible dans ce spectacle, qui ne constitue en rien une énième « version » anonyme de la célèbre pièce de Georges Feydeau.

En deux mots ...

Vraiment, très, très drôle!  

L'auteur

Georges Feydeau (1862/1921), après une enfance agitée et avoir tenté une carrière de comédien, devient un auteur dramatique prolifique qui a donné ses lettres de noblesse au vaudeville. Ainsi parmi ses nombreuses œuvres, qui ne souvient pas d’avoir vu (au moins à l’affiche) : Tailleur pour Dame, C’est une femme du monde, Champignol malgré lui, Un fil à la patte, le Dindon, La Dame de chez Maxim, La Puce à l’oreille, Occupes-toi d’Amélie, Le système Ribadier… entre autres!

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.