Thêatre-Spectacles

Molière malgré moi

De Francis Perrin
Lumières Jacques ROUVEYROLLIS - Costumes Pascale BORDET - Son Michel WINOGRADOFF
Mise en scène : Francis Perrin
Avec Francis Perrin

Infos & réservation

Théâtre de la Gaîté Montparnasse
26 rue de la Gaîté
75014 Paris
Tél. : 01 43 22 16 18
http://www.gaite.com
jusqu’au 29 août
Publié le 19 mai . 2015

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Même si je me pique d’en savoir "pas mal" sur Molière, j’ai appris beaucoup de choses (notamment la grande amitié entre Molière et Lulli). Cela « remet en place » quelques notions d’histoire ou de littérature un peu oubliées.

J’ai beaucoup aimé le final de la pièce: Francis Perrin nous réserve une petite surprise, mais chut… !

Thème

Que savons-nous de la vie de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière ? Beaucoup de bribes apprises à l’école ou ailleurs, certes. Mais Francis Perrin aborde ici les démêlés de ce génie avec la société qui l’entoure au fil des œuvres qu’il a écrites et jouées. En s’attaquant « pour divertir » à l’ « establishment » de l’époque, Molière se fait beaucoup d’ennemis : gens de Cour, hommes d’Eglise, représentants de la justice ou médecins n’apprécient guère d’être raillés… Malgré le soutien fidèle du roi Louis XIV, Molière sera trahi par beaucoup, même parmi ses amis proches et les femmes qu’il a aimées.

Points forts

- Pendant une heure et demie, Francis Perrin nous tient en haleine, sans répit, c’est une performance !

- Rien de « théâtral » dans cette production : Francis Perrin nous raconte la vie de Molière comme un homme d’un certain âge parlerait à ses enfants ou petits-enfants de quelqu’un qu’il a bien connu et aimé. Le ton est naturel, parfois intimiste, parfois enthousiaste, donnant au spectateur l’impression de faire partie de la famille !

- Molière a tout dit, tout décrit, tout compris… Mais Francis Perrin nous fait bien sentir, à travers les déboires de son héros, à quel point rien n’a changé. C’est de notre société actuelle qu’il s’agit et Francis Perrin ne se prive pas d’y faire quelques allusions savoureuses…

- Tout simplement le plaisir d’entendre parler un français remarquable. Il y a quelques extraits de Molière, bien sûr, mais l’écriture de Francis perrin fait, elle aussi, honneur à « la langue de Molière»!

Points faibles

- On s’attend à davantage de citations, davantage de belles tirades. Mais cela rallongerait la pièce… et épuiserait le comédien !
-
Francis Perrin a parfois quelques difficultés d’élocution, butant légèrement sur un mot, ou perdant le fil de son récit. Cela peut gêner le spectateur, peut-être? Même si, pour ma part, je trouvais que cela participait au naturel de la prestation où l’on n’a jamais l’impression du « par cœur ».

- Même si le jeu de Francis Perrin est remarquable, un monologue reste un monologue. Les autres acteurs sont donc à imaginer…

Une phrase

Celle de Boileau à Molière :

« Monsieur de Molière, heureusement que vous êtes là pour dénoncer la sottise et la lâcheté qui sont les fléaux de notre siècle ".

L'auteur

Francis Perrin a toujours été sur tous les fronts du spectacle : il a joué dans plus de 30 films et plus de 30 téléfilms et séries télévisées, mais il est aussi scénariste et réalisateur de cinéma. Au théâtre, il s’est produit dans plus de 40 pièces et en a mis en scène plus de 30.
Il a reçu le Molière du comédien pour la pièce Signé Dumas en 2004.
Il propose aujourd’hui Molière malgré moi, une œuvre dont il est l’auteur, le metteur en scène et l’interprète unique. On comprend cette initiative : Francis Perrin est incontestablement un amoureux inconditionnel de Molière dont il a joué l’essentiel du répertoire depuis Le Malade imaginaire, mis en scène par Jean-Laurent Cochet en 1972 jusqu’au Misanthrope, mis en scène par Francis Huster en 2012, son record étant Les Fourberies de Scapin qu’il a joué 330 fois entre 1973 et 1999 !

Tweet Culture-Tops

Merci Monsieur Perrin !

Commentaires

Anonyme
Le 17 juil. 2016
à 10h52

J'ai vu la pièce hier j'ai trouvé Francis Perrin magistral tellement humain dans sa prestation vivante et pleine d'amour pour Molière Bravo Monsieur Perrin

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.