Thêatre-Spectacles

Ramsès II

Une comédie très originale et qui fait mouche
De Sébastien Thiéry
Mise en scène : Stéphane Hillel
Avec François Berléand, Evelyne Buyle, Eric Elmosnino, Elise Diamant

Infos & réservation

Théâtre des Bouffes Parisiens
4 rue Monsigny
75001 Paris
Tél. : 01 42 96 92 42
http://www.bouffesparisiens.com
Mardi au samedi à 21h; Samedi à 17h30 et dimanche à 15h
Publié le 20 oct . 2017

Recommandation

4,0En prioritéEn priorité

Thème

De retour d’un voyage en Egypte, Matthieu et Bénédicte viennent rendre visite aux parents de la jeune femme. Mais Matthieu se présente seul sans son épouse. Celle-ci tarde et ses parents finissent par s’inquiéter. Mais où est donc Bénédicte ? Le comportement bizarre de leur gendre va achever de les angoisser.

Points forts

1) Qu’est-ce que la réalité ? Si, par essence même, elle représente une somme de faits tangibles et incontestables, pourquoi la percevons-nous tous différemment ? Pour sa nouvelle pièce, l’une de ses meilleures, Sébastien Thiéry a choisi un thème passionnant qu’il se garde bien de traiter intellectuellement mais qu’en auteur dramatique confirmé, il incarne dans des situations intenses et des personnages forts.

2) Quel trio il a inventé pour la circonstance ! Un pervers détestable (Eric Elmosnino) d’autant plus sadique qu’il est redoutablement intelligent, sa victime (François Berléand, magistral) d’abord abasourdie, effarée, puis combative et même rusée et, entre eux deux, un témoin pourtant très impliqué (Evelyne Buyle) mais qui, pour des raisons personnelles, familiales, préfère peu à peu nier l’évidence. Car certains refusent la réalité en toute conscience.

3) La pièce est difficilement classable. Est-on vraiment au boulevard ? Pourtant un petit malaise inhabituel se dégage. Est-on dans le théâtre de l’absurde ? Peut-être, mais le quotidien de ces gens-là ne nous est pas étranger. Est-on alors chez Stephen King ? Sûrement pas, on ne cesse de rire !

Le spectateur est  saisi, complètement captivé par ce qui se passe sur le plateau et se demande en permanence comment la situation va évoluer. Il a d’ailleurs raison de s’interroger car elle va aller loin, très loin… L’auteur adore jouer les sales gosses !

4) Cette fois, Sébastien Thiéry est allé au bout de son sujet, il ne s’est pas contenté d’écrire un long sketch. Cette pièce-là est bien ronde, bien tournée, car remarquablement construite. Même si elle semble se répéter (ses trois actes commencent à peu près de la même manière), elle avance, elle avance, elle ne cesse de progresser jusqu’au coup de théâtre final qui n’est pas une astuce de dramaturge mais donne son vrai sens au sujet choisi. Mais chut ! On ne vous en dira pas plus…

5) Stéphane Hillel a su doser dans sa mise en scène et sa direction d’acteur ce qui relève de la comédie cocasse et ce qui relève de l’irrationnel angoissant. Le décor de Jacques Gabel, gros volume clair et aéré, animé par de bonnes projections signées Léonard, est une idée judicieuse.  

Points faibles

Bien sûr, l’écriture et le ton hybrides de Sébastien Thiéry pourront déconcerter ceux qui viennent dans ces théâtres de velours rouge applaudir des comédies plus convenues, moins dérangeantes.

En deux mots ...

Comédie qui vous glace d’effroi ou thriller à hurler de rire, « Ramsès II » est l’une des pièces les plus stimulantes et les plus abouties de la rentrée. Intelligente et astucieuse, elle devrait en toute logique remporter un succès… pharaonique.

Un extrait

- Elisabeth (Evelyne Buyle) : « Tu as des… des problèmes de mémoire ? »

- Matthieu (Eric Elmosnino) : « Non, je ne crois pas. Enfin, pas que je me souvienne… »

L'auteur

Comédien de formation classique (cours Florent, Conservatoire national), Sébastien Thiéry commence par écrire pour la télévision la série « Chez Maman » sur Canal+.

Sa première pièce « Sans ascenseur » est montée au Théâtre du Rond-Point et la seconde « Dieu habite Düsseldorf » aux Mathurins. Depuis Sébastien Thiéry est joué au théâtre privé comme au théâtre public. Il aime mêler dans son écriture le comique du boulevard et l’étrangeté de l’absurde.

Ses interprètes sont toujours de très grands comédiens : Patrick Chesnais dans « Cochons d’Inde », Richard Berry dans « Qui est Monsieur Schmitt ? », Pierre Arditi et Evelyne Buyle dans « Comme s’il en pleuvait », Isabelle Sadoyan dans « L’Origine du monde », François Berléand et Isabelle Gélinas dans « Deux hommes tout nus » ou encore Muriel Robin dans « Momo ».

Commentaires

Frédérique
Le 12 nov. 2017
à 15h34

Comment des acteurs de qualité peuvent-ils se commettre dans cette pièce mal écrite et mal construite aux dialogues sans intérêt aux scènes répétitives sans originalité si ce n est une vulgarité de potache.
Soirée longue et onéreuse. À éviter de toute urgence

marie Labbé
Le 22 nov. 2017
à 12h56

absolument d'accord ...aucun interet a cette piece ....mal assis dans des fauteuils cassés

Alain
Le 30 nov. 2017
à 22h43

Pas du tout d'accord avec les deux precedents avis : j'etais derange,surpris pendant et en sortant de cette piece. On se rend compte que l'auteur a reussi a manipuler le spectateur comme le gendre manipule son beau-pere. Que peut-on esperer de mieux d'un spectacle ! ?

ponti
Le 10 déc. 2017
à 20h35

belle démonstration du délire hallucinatoire et de persécution qui nous montre ce qui se déroule dans la tete de ce pauvre vieux dément: croyez-moi c'est bien un simple tableau clinique vécu de l'intérieur du cerveau d'un cas de démence et c'est écrit avec brio:comprenez bien que TOUT ce que vous croyez voir est en fait ce que VOIT le pauvre Berléand . Bravo, mille fois bravo mais je pense qu'a peine un petit tiers de la salle a compris ...la culture psychiatrique du francais moyen est plutot minable

michel
Le 10 déc. 2017
à 20h38

allez plus loin et voyez comme en fait vous ne voyez sur scène que ce que croit voir le pauvre dément...réflechissez

Erick
Le 19 déc. 2017
à 23h43

Je ne me suis pas ennuyé un seul instant. Formidables acteurs.

Anne-Claire
Le 22 déc. 2017
à 17h30

Attention à cette pièce, ce n'est pas une comédie mais un porno. Durant une scène, Eric Elmosnino ouvre sa braguette, sort son sexe, le tient entre ses mains et le montre devant tout le public. C'est très choquant - attention aux enfants et aux personnes âgées. Plusieurs personnes ont relayé cette scène scandaleuse mais pas les médias. C'est une pure tromperie car ni l'affiche, ni les médias n'ont parlé de cela pour avertir les spectateurs. C'est parfaitement honteux. Quid de la censure ? Les théâtres privés ont-ils tous les droits ?

Caroline Mauvais
Le 31 déc. 2017
à 21h06

On en ressort dégoûté , c est une pièce malsaine et écoeurante. Nous venions voir 2 bons acteurs et nous avons été très déçu de les voir participer à une pièce si malsaine.
C est bien dommage,l auteur de la pièce est un porc et j espère qu' il verra ce commentaire, ce n est qu' un pervers.

Francoise
Le 19 mai. 2018
à 01h21

excellent...troublant..drole...comédiens parfaits....

À voir impérativement.

Christian KROCK
Le 04 juin. 2018
à 09h30

Je suis allé voir cette pièce à deux reprises (au début puis en juin), ce qui ne m'était jamais arrivé. Je l'ai revue avec le même intérêt. J'ai beaucoup ri, comme le dit une critique "de la première à la dernière réplique", car j'ai adoré cet humour noir et absurde. Les réactions des spectateurs dans la salle font aussi partie de l'ensemble. Je la recommande très vivement !

Fournier anne
Le 04 juin. 2018
à 19h25

Nous y sommes allés en couple. En sortant nous n'avions pas compris la pièce de la même façon Pour mon compagnon le personnage se fait manipuler par son beau fils et sa fille
Et pour moi j'étais entre réalité et la tête du personnage en plein délire hallucinatoire et de persécution Ce que je trouvais génial dans la mise en scène et le texte qui nous sème le doute et le trouble
Bref grosse discussion dans la voiture sur le chemin du retour. Ni l'un ni l'autre n'a réussi à convaincre l'autre sur sa version. Ha, ha, ha A la maison non plus , ni le lendemain, ni dans 3 semaines je pense Lol
Donc 2 lectures possibles ; c'est intéressant, troublant, drôle, originale.
Très bon jeu des comédiens. Bonne mise en scène
A voir

franchounette
Le 14 oct. 2018
à 11h07

hier, j'ai vu la pièce à POISSY . seuls les interprètes ont de l'intérêt !
un ouvrage circulait au moment de ma formation :" l'EFFORT POUR RENDRE L'AUTRE FOU d'Harold SEARLES. il semble que S. THIERY s'en soit fortement inspiré!!!!!!
la sémiologie et la clinique montre bien la pathologie réel du gendre.
la pièce cadre bien avec l'époque actuelle où " les victimes sont les coupables et les agresseurs sont les victimes" selon la "dite" justice actuelle, avis également colporté par les médias!!!! les pervers sont honorés!!! la violence en est le résultat.
la logique disparait petit à petit, ainsi que le sens des réalités. Les unes et les autres sont estimées ringardes. LA CIVILISATION DEGRINGOLE !

conclusion: seul un pervers peuvent vivre avec un pervers. celui qui ne l'est pas ne peut apprécier cette pièce!!!!! ou bien que les esprits "chagrins" et tortueux m'expliquent !!!!!

Laurent morin
Le 14 oct. 2018
à 21h55

Bonjour
Nous venons d aller voir cette pièce.
Les acteurs et le metteur en scène devraient avoir honte de traiter le handicap et la psychiatrie sous cet angle moqueur. C est d’un autre temps.
Pourquoi rire des différences ? Des maladies et accidents ? Et des meurtres malheureusement récents ?

La même pièce jouer en remplaçant l acteur handicapé par un acteur de couleur serait aujourd’hui hui interdite et qualifiée de raciste.

Il faut que chacun s interrogé sur les différences et son acceptation des différences.

Donc ne pas y aller svp.

Jean-Jacques
Le 24 oct. 2018
à 09h04

C'est incroyable de lire les réactions de rejet de cette pièce.
C'est du théâtre !!
Et cela fait du bien de voir, d'entendre des choses parfois politiquement incorrectes, tellement dérangeantes qu'on en rit.
J'ai beaucoup ri, à en pleurer !
L'auteur et les acteurs nous embarquent dans une intrigue où nos certitudes du début vacillent dès le deuxième acte pour nous plonger dans un profond doute au troisième. Où est la réalité ?
Coup de théâtre final et tout s'éclaire !
J'ai adoré !
Réfractaires à l'humour noir s'abstenir

Caroline
Le 24 oct. 2018
à 09h27

J'ai assisté à la représentation de cette pièce le 22 octobre 2018 au théâtre du Colisée à Roubaix je n'ai pas du tout aimé, voir même detesté, même si le mot est un peut fort. J'étais placée au rang 18, dans le 1er tiers de la salle, et je n'entendais presque rien !
Rien ne m'a fait rire, ne pas classer cette pièce comme une comédie. L'unique acteur crédible à mes yeux est François Bérleand, Quel dommage !
Conclusion j'ai perdu ma soirée, évitez de faire la même ereur !

Max Morin
Le 22 nov. 2018
à 15h37

J'ai bien aimé cette pièce et le jeux d'Eric Elmosnino qui est excédent. François Berléand est magistral. Mon épouse et moi sommes arrivés à 2 conclusions différentes : le vieil handicapé est manipulé par son gendre et mon épouse en a conclu qu'il était réellement fou. Cette pièce m'a rappelé Fantomas contre Scotland Yard ou le commissaire Jouve est manipulé par Fantomas en mettant en place et en déplaçant plusieurs fois le corps de Lord Mac Crashley faisant ainsi passer le pauvre commissaire pour un fou.

LOU DE MARSEILLE
Le 28 nov. 2018
à 16h23

Bonjour,

J'ai vu la pièce hier au théâtre du Gymnase à Marseille.

J'ai beaucoup aimé jusqu’au moment où Eric Elmosnino sort son sexe devant tout le monde et l'agite sous nos yeux.

Franchement, est-ce que cela était bien utile? Lorsqu’on a une écriture aussi forte que celle de l'auteur servie par de si bons acteurs, nul besoin d'en rajouter et de choquer le public. Un simple passage de sa main sur son pantalon aurait suffit.

Au lieu de cela, on nous impose cette scène violente alors qu'aucune communication n'a été faite en amont pour prévenir les spectateurs d'une scène choquante.
Il y avait des adolescentes dans la salle, bon sang!!!

Ceci n'est pas l'art. C'est du viol! Je suis choquée et pourtant j'ai 40 ans.

Cette scène a gâché tout le plaisir pris avant.
Quel dommage!

Calipso
Le 13 déc. 2018
à 22h46

Quand les rideaux se sont refermés, mes quelques applaudissements ne furent que pour la personne ayant conçu ce magnifique décor. Sur la pièce en elle même, je n'ai rien à dire.

Phil
Le 24 fév. 2019
à 20h25

Je suis sidéré . Comment ne pas aimer ce pur moment de bonheur théâtrale.Décidement les goûts et les couleurs....

Mme leca 25.02.2019
Le 25 fév. 2019
à 11h12

vu cette piece hier soir sur comedie, pas aime du tout, je n aime pas cette manipulation qui a la fin nous laisse sans voix, et que de vulgarité ,
malgres cela les acteurs sont très bons surtout les Hommes? comme tj les femmes petit role.

J était heureuse au debut de voir une telle piece et plus le temps passait je me liquéfiais .

Et aujourd hui , soit le lendemain j ai tj un dégout d avoir vu cette pièce

danielle bresson
Le 02 mar. 2019
à 22h55

j'ai aimé tous les acteurs surtout le pervers qui veut à tout prix faire enfermer son beau-père, quant à la belle-mère elle fait en sorte que tout se passe bien, si c'est ça la vie je n'en veux pas

Martine Rosoy 70 ans
Le 02 mar. 2019
à 23h25

Absolument géniale cette pièce qui nous tient en haleine du début jusqu’a la fin. Très bon jeu des acteurs. Chacun tire la conclusion qu’il veut !

Dominique de Lorient
Le 03 mar. 2019
à 08h05

Pièce dérangeante qui interroge sur notre interprétation de la réalité de ce que nous voyons et entendons.
Entre un pervers odieux (M Elmosnino) ou une personne en délire psychiatrique(M Berléand), le choix est difficile surtout avec un témoin (Mme Buyle) affectivement bouleversé.
Vue sur C8, hier, excellente soirée pour une pièce hors norme avec un super jeu d'acteurs. J ai beaucoup ri.
Mention spéciale pour Eric Elmosnino et son air nonchalant mais ultra efficace.
Merci à toute l'équipe.

petje
Le 03 mar. 2019
à 10h29

Vu à la télé hier soir par le hasard du zapping .
Excellent à tout point de vue .
Bravissimo !
Un pur bonheur tant par le jeu des acteurs, que la mise en scène .

Michel
Le 03 mar. 2019
à 12h52

Le thème , le jeu les comédiens , le décor, la mise en scène .....Un seul mot : sensationnel !

Delahaie Jean-Pierre
Le 03 mar. 2019
à 17h12

Des acteurs excellents et une mise en scène intelligente sur un sujet troublant dérangeant. Voilà tout ce que nous retiendrons de cette oeuvre de théâtre écrite par un auteur qui devrait sans doute consulter un psychiatre. Nous sommes très proches d'un pervers narcissique et il n'y a rien de divertissant à contempler les délires des malades.
Compliments à François Berléand, Evelyne Buyle et plus encore Eric Elmosino. Ce sont des acteurs à suivre dans tous les théâtres où ils sew produisent mais que diable allaient-ils faire dans une telle galère ?
Désolé pour l'auteur mais rien dans cette oeuvre ne marquera l'histoire du théâtre.En revanche c'est peut-être là une incitation à relire les grands philosophes du 20ème siècle ne serait-.ce que pour se laver l'esprit après un tel spectacle.

Dieumegard M
Le 03 mar. 2019
à 19h53

Mon mari et moi nous avons adorés. ...tous nos compliments à ces magistrales comédiens. Pur moment de bonheur, nous sommes bluffés .

Mona
Le 04 mar. 2019
à 10h36

pas aimé à quoi sert de voir 1 penis ?dialogues grossiers et sans oubler les AR pour cause diahrée

Quidam
Le 08 mar. 2019
à 18h25

Excellente pièce et superbe interpretation..

Laurent
Le 15 mai. 2019
à 09h49

Quand je lis certains commentaires je me dis que le genre humain est quand même mal barré "ouh là là... on a vu un pénis, c'est du porno... "
Non mais oh les gens, vous savez que tous les hommes en ont un de pénis ?
Faut se détendre là !
Cette pièce est certainement dérangeante, et c'est fait pour !
Bravo pour le jeu des comédiens, pour la mise en scène et le sujet. On rit jaune, on rit franchement, on est excédé... bref, on passe un excellent moment à se demander comment tout ça va finir.
A voir !

Pages

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.