Culture-Tops soutient nos amis les libraires

Thêatre-Spectacles

Revenez demain

Décalé, déconcertant, fantastique, et drôle
De Blandine Costaz
Mise en scène : Laurent Fréchuret
Avec Marianne Basler et Gilles Cohen

Infos & réservation

Théâtre du Rond-Point
2 bis, Avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris
Tél. : 0144959821
http://www.theatredurondpoint.fr
jusqu’au 21 février
Publié le 09 fév . 2016

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

Thème

Les « ressources humaines » sont la trame de cette série de rencontres entre un homme et une femme. Il s’agit d’entretiens d’embauche, bien sûr, mais aussi d’entretiens intimes, occasions pour lui comme pour elle de faire tomber les masques, de parler franc, de se déconstruire mutuellement pour pouvoir se reconstruire. 
La pièce est conçue en deux parties qui se font miroir, le même comédien (Gilles Cohen) interprétant les deux rôles masculins, Valère, puis Antoine. Valère est le patron, il a l’autorité, il met Lucie (Marianne Basler) à l’épreuve. Lucie sait répondre, elle est armée (elle évoque même le fait qu’elle a chez elle un pistolet et qu’elle pourrait bien s’en servir…). Mais Valère est séduit, il se laisse désarmer. 
Plus tard Lucie est face à Antoine, son mari qui lui dit qu’il la quitte. Lucie va devoir se reconstruire. Une histoire, deux histoires, deux histoires en une. Antoine quitte Lucie. Antoine détruit Lucie. Valère instruit Lucie. Lucie reconstruit Lucie. Lucie s’enfuit.

Points forts

- Une pièce quasi surréaliste, fantastique en tous cas, notamment dans les répliques volontairement décalées et déconcertantes. Il n’y a rien à comprendre, on se laisse fasciner par le jeu de chat et de souris des deux personnages.

- Pas une seule fausse note dans le jeu des comédiens : Gilles Cohen passe avec subtilité de charme à cynisme, non sans une certaine fragilité néanmoins ; Marianne Basler, laisse peu à peu apparaître la force de son personnage derrière l’apparence, pense-t-on au début, d’une sympathique illuminée.

- Une mise en scène pleine de trésors et surtout d’intimité, voire de connivence, avec le public. L’émotion et l’humour subtil y sont bien présents.

Points faibles

La deuxième partie (celle où Lucie est confrontée à Antoine, son mari) est peut-être plus faible. On est un peu déconcerté par cette chronologie car, dans la première partie, Lucie est divorcée… Mais c’est aussi la dimension fantastique de la pièce…

En deux mots ...

Lucie n’est pas embauchée…  La même Lucie est abandonnée par son mari… Valère est seul…  Antoine est seul aussi. Cela pourrait être sinistre, mais c’est le contraire, car les personnages sont comme « lessivés » et prêts pour un nouveau départ pour une vie sans fards. Une leçon de « ressources humaines » peut-être ?

Une phrase

 

« Vous êtes belle quand vous êtes sincère », dit Valère à Lucie

L'auteur

Blandine Costaz est actrice et dramaturge mais a également eu l’occasion de faire de la mise en scène. Elle vit et travaille à Berlin puis poursuit une longue collaboration avec Matthieu Bertholet sur les scènes suisses et françaises. Dans l’opéra-cabaret Mack is coming back, elle joue et chante en français, anglais et italien à Genève, ainsi qu’à Parme et à Turin. 
« Revenez demain » est son premier texte de théâtre, créé en 2012 par la compagnie Maldha sous le titre Veilleuse, elle-même interprétant le rôle principal. Cette fois, elle a confié Revenez demain à Gilles Cohen, artiste attaché au Théâtre du Rond-Point, qui a  choisi Marianne Basler pour partenaire et a demandé à Laurent Fréchuret de réaliser la mise en scène.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.